Nous suivre sur

Actus Sport

Formule 1 : Que va-t-il se passer pour l’écurie Force India ?

Trouver un acquéreur n’est que le premier challenge pour l’écurie Force India, qui est actuellement sous administration judiciaire.

Force India a été placé sous administration judiciaire il y a deux semaines dans le but de trouver un nouvel acquéreur. Les parties intéressées avait jusqu’à lundi pour faire leurs offres.
Les pères de pilote milliardaires Lawrence Stroll et Dimitry Mazepin feraient partie des potentiels acheteurs, tout comme plusieurs consortiums américains et une firme britannique. Si une offre est faite, les potentiels acheteurs doivent prouver leurs solutions de financement, pour le rachat ainsi que le maintien de l’écurie dans le futur.
 
Et maintenant ?
Maintenant que la date limite est passée, soit une offre crédible a été faite et l’administration de l’écurie s’y intéressera, soit elle décide de jeter l’éponge s’il estime que la vente ne pourra pas se faire.
La Formula One Management, l’entreprise qui gère la F1, doit aussi beaucoup d’argent à Force India pour ses résultats lors des deux dernières saisons, une somme qui s’élève à 62 millions d’euros. Cependant, une équipe qui sort d’administration sera détenue par une nouvelle entité et ne peut obtenir les droits commerciaux de l’écurie précédente que si tous les autres teams sont d’accord. Et l’on sait que McLaren,  Williams et Renault s’y opposent pour exprimer leur désapprobation à la F1 concernant la puissance politique croissante de Mercedes et de Ferrari.
 
Quelles conséquences ?
Si la vente se fait rapidement, Force India sera en mesure de se battre au championnat pour le top 5 pour le reste de la saison. Cependant des négociations prolongées présentent des risques à court terme pour l’écurie.
Le premier risque, c’est les évolutions qui ne pourront pas être apportées d’ici la fin de saison. Les ingénieurs ont préparés des améliorations mais la production a été retardée suite aux difficultés financières. Plus vite la situation sera résolue, plus vite les évolutions pourront être introduites, car aucun développement n’est effectué tant que l’équipe est sous administration, afin de réduire les coûts au minimum.
Cela jouera un rôle crucial dans la saison de Force India, qui n’est qu’à sept points de Haas, tandis que Renault est 23 points devant et McLaren sept points derrière.
L’écurie va également pouvoir se pencher sur son line-up de la saison 2019 dès que la vente sera actée. Après son transfert avorté chez Renault, Esteban Ocon pourrait rester chez Force India, mais Lance Stroll pourrait rejoindre l’écurie si son père y investit, et Sergio Pérez est évidemment candidat à un siège pour la saison prochaine.
Nikita Mazepin pourrait aussi être une option, mais ce ne sera pas pour 2019 puisqu’il n’aura pas les points nécessaires sur sa licence pour concourir en Formule 1.

Louis Delhoute

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Le Sport Hors Terrain

Plus d'infos dans la rubrique Actus Sport