Nous suivre sur

Actus Sport

Giro 2019, étape 10 : Cocorico sur le Giro !

Étape complètement plate au lendemain de la première journée de repos de ce Giro 2019, et comme souvent une étape promise aux sprinteurs, même si les baroudeurs devraient tenter de faire taire la loi des probabilités.

 

Au départ la ville de Ravene, ce sont les coureurs de deux équipes invitées qui attaquent au kilomètre 0 (Bardiani-CSF et Nippo-Vini Fantini). Les deux hommes prennent rapidement une avance confortable. A un peu moins de 130 kilomètres de l’arrivée, alors que les échappées prennent tout juste quatre minutes d’avance, les équipiers d’Elia VIVIANI (Deceuninck-Quick Step), d’Arnaud DEMARE (Groupama- FDJ) de JakubMARECZKO (CCC Team) prennent les choses en mains.

Avec le rythme imprimé par les équipes de sprinteurs, l’avance des échappées passe sous les 3 minutes alors qu’il reste encore plus de 100 kilomètres à parcourir.

Cependant, à 90 kilomètres de l’arrivée, le vent semble se lever afin d’ajouter son grain de sel à la course, ce qui pourrait venir inquiéter également les équipes des favoris. Peu après, la formation Bora Hansgrohe du maillot cyclamen Pascal ACKERMANN vient aider à rouler en tête de peloton, et l’écart passe alors sous les deux minutes.

A 50 kilomètres et peu avant le premier sprint intermédiaire, ce sont les équipes Dimension Data et Israël Academy qui se mêlent à la fête pour leurs sprinteurs Giacomo NIZZOLO et Davide CIMOLAI.

Au premier sprint intermédiaire, les deux premiers ne se disputent pas les points, mais dans le peloton le français Arnaud DEMARE reprend un point à l’allemand Pascal ACKERMANN, et CIMA complète le podium.

A 42 kilomètres de la ligne, une chute survient, Enrico BATTAGLIN est à terre.

Toujours pas de lutte à l’avant pour le second sprint intermédiaire, mais les deux hommes ne comptent que 35’’ d’avance à 35 kilomètres de l’arrivée, et les espoirs semblent maigres. Ils sont finalement repris 5 kilomètres plus loin et la Lotto Soudal de Caleb EWAN emmène la course.

Le peloton devient nerveux au cours des 25 derniers kilomètres, mais passe finalement la barre salvatrice des 3km sans incident.

Le coureur de la CCC Francisco VENTOSO tente d’anticiper en sortant à 2km, mais est repris à 700 mètres de l’arrivée.

Au même moment, une terrible chute secoue l’avant du peloton et le meilleur sprinteur de ce Giro Pascal ACKERMANN est au sol, il ne pourra donc pas prendre part à l’emballage final.

A 350 mètres de la ligne, l’australien Caleb EWAN s’élance le premier avec ses concurrents dans la roue, à l’exception d’Arnaud DEMARE, seul à gauche de la chaussée. VIVIANIlance au bon moment, passe EWAN, mais c’est finalement le sprinteur français de la Groupama FDJ qui s’impose sur le fil.

Arnaud DEMARE signe la première victoire française sur ce Giro d’une bien belle manière.

On s’attend aujourd’hui à un scénario similaire avec une étape complètement plate avant de reprendre le vallon.

 

Enzo LECOQ

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Le Sport Hors Terrain

Plus d'infos dans la rubrique Actus Sport