Nous suivre sur

Breaking News

Gymnastique / Championnat d’Europe – Coline Devillard, sa vengeance des JO

Les objectifs de la gymnaste sont clairs, elle veut une finale et une médaille au saut de cheval. Elle veut à tout prix prendre sa revanche pour sa non-sélection aux JO. 

Coline Devillard, championne d’Europe de saut en 2017, la médaille d’argent en 2019, n’a pas été appelée pour représenter la France aux JO de Tokyo à cause d’une blessure qui l’a éloignée de l’effectif. 

« Ça m’a déçue mais j’ai compris le choix de privilégier l’équipe. Au final, c’est une belle expérience mais un rôle difficile : tu fais la même préparation que les autres, tu dois être disponible, t’oublier un petit peu… Et rentrer en France quand la compétition commence. »

Elle est restée très proche de cette équipe en les soutenant énormément lors de la compétition. 

Elle est aujourd’hui le meilleur espoir de l’équipe. Avec Mélanie De Jesus Dos Santos en tournée en Amérique avec Simone Biles mais également des absentes internationales spécialisées au saut, elle doit saisir sa chance d’accomplir son rêve de la médaille.

« C’est maintenant ou jamais. Pour la finale, et même pour une médaille, parce que j’ai enfin pu me préparer normalement, sans pépin physique, sans même strapper mes chevilles », 

« Les sensations dans l’espace sont bonnes, je suis prête, Y a plus qu’à, Rebeca… »

Le combat ne sera pas si facile que ça non plus. Elle va devoir affronter la championne olympique Rebeca Andrade, mais également Yeo Seo-jeong, médaillée de bronze à Tokyo, ou Angelina Melnikova. 

L’enjeu est que si elle monte sur le podium, elle cassera 12 ans de non podium français au saut de cheval. Le dernier en date était la médaille de bronze de Youna Dufournet en 2009. 

Luna Barrié

A lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News