Nous suivre sur

Actus Sport

Le badminton en France

Maintenant qu’une grande partie des Français a compris l’erreur d’associer badminton et sport de plage, penchons nous sur la place du badminton parmi les sports pratiqués dans l’hexagone !

Si cette image de « sport de plage » s’est dissipée, c’est notamment grâce à la place que le badminton occupe parmi les sports pratiqués au collège et au lycée en France. En effet, il est reconnu comme l’un des sports les plus présents dans les programmes d’éducation physique et sportive. Même si la majorité des élèves s’envoie et se renvoie le volant sans réelle conviction ; l’ampleur qu’a pris le badminton ces dernières années en France (plus de 200 000 licenciés en 2018) permet souvent d’avoir un badiste dans la classe qui montre à ses camarades ce qu’est le badminton.
On présente souvent le record de vitesse établi par le Malaisien Tan Boon Heong (493 km/h) comme l’élément qui détruit l’image du bad comme sport de plage. En réalité, il est plus question de régularité, de technique et d’endurance physique que de « qui frappera le plus fort » bien que la puissance ait évidemment sa place parmi les qualités des grands joueurs. Les compétences présentées sont bien entendu plus présentes chez les asiatiques que chez les français, d’abord dans le style de vie et ensuite dans le badminton.
C’est sans doute pour cette raison que la France a énormément de mal à s’imposer sur le circuit mondial. Cependant, la Française Hongyan Pi a contribué au développement du badminton français par ses résultats aux grands rendez-vous mondiaux. Née en Chine et naturalisée française en 2004, elle a atteint la deuxième place du classement mondial en 2005. Depuis, rares sont les phases finales de tournoi comprenant des Français.
Cette affirmation compliquée au niveau mondial donne place à une médiatisation presque inexistante du badminton. Il est impossible de tomber sur un match de badminton par hasard à la télévision en France.

Peu de Français sont intéressés par les résultats des matchs professionnels, en résulte un désintérêt des médias, diminuant encore plus le nombre de Français qui pourrait s’y intéresser. Tel est aujourd’hui le cercle vicieux de la médiatisation du badminton en France.
Ce désintérêt a été prouvé encore très récemment dans un article paru dans Le Figaro présentant les 10 sportives les mieux payées. Figurant à la 7ème place, l’Indienne Pusarla Venkata Sindhu ne figure malheureusement pas sur la photo … une simple erreur ?

Berthelot Léo

1 Comment

1 Comment

  1. Jérôme Berthelot

    11 octobre 2018 at 6 h 31 min

    Article très intéressant !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Le Sport Hors Terrain

Plus d'infos dans la rubrique Actus Sport