Nous suivre sur

Actus Sport

Le message poignant de Rapinoe à Trump

La joueuse de football américaine Megan Rapinoe a récemment réitéré ses propos concernant le fait de ne pas se rendre à la « fucking Maison-Blanche » (« putain de Maison-Blanche », propos qu’elle avait tenu dans une vidéo) avec son équipe, et en a profité pour lancer un message fort au président Donald Trump.

Invitée sur la chaîne CNN, la championne du monde qui nous a habitué à rester muette lors de l’hymne des États-Unis durant la Coupe du monde, n’a pas hésité à s’exprimer sans langue de bois, et avec toute la franchise qui la caractérise.

Rapinoe s’est toujours revendiquée anti-Trump, en assumant totalement son homosexualité ainsi que ses convictions en faveur de la communauté LGBT. C’est ainsi qu’elle a déclaré ce mardi, en s’adressant au président :

« Vous portez un message d’exclusion. Vous m’excluez, vous excluez les gens qui me ressemblent, vous excluez les personnes de couleur, vous excluez peut-être même des Américains qui vous soutiennent. Tout ce que vous dîtes sur l’idée de rendre sa grandeur à l’Amérique, c’est pour moi une façon de vouloir revenir à une époque que tout le monde ne regrette pas. C’était peut-être une époque glorieuse pour certains et peut-être que l’Amérique d’aujourd’hui est super pour certains Américains, mais pas pour suffisamment d’entre nous. »

 

En conflit avec Trump depuis quelques temps, suite à une déclaration de la footballeuse affirmant ne pas vouloir se rendre à la Maison-Blanche en cas de victoire des États-Unis à la Coupe du monde féminine, le président lui avait sévèrement répondu sur son compte Twitter qu’il « fallait déjà qu’elle gagne ».

Les Américaines alors sacrées championnes pour la quatrième fois de leur histoire, Megan Rapinoe a confirmé ses propos :

« Je n’irais pas. Et je crois que toutes les membres de l’équipe à qui j’ai parlé de cela n’iront pas. Car ce serait une opportunité pour cette administration d’exhiber l’équipe. Et je ne pense pas du tout que cela fasse sens pour nous. Je ne peux pas imaginer qu’une de mes coéquipières veuille être mise dans cette position. Et je ne pense pas que nous voulions être cooptées ou corrompues par cette administration. »

 

Reste à voir la suite des évènements… Affaire à suivre.

 

Pauline JOUVENEL

À découvrir également : Megan Rapinoe élue meilleure joueuse et meilleure buteuse de la Coupe du monde féminine !

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Le Sport Hors Terrain

Plus d'infos dans la rubrique Actus Sport