Nous suivre sur

Football

Le Real Madrid s’impose dans un derby enflammé

Le rendez-vous de ce weekend devait être pris à 16h15 devant le derby madrilène. Ce derby est toujours un spectacle grandiose, mais celui-là avait encore plus de saveur que n’importe quel autre derby. Une semaine avant le début des phases finales de Ligue des Champions, le Real et l’Atletico devaient se rassurer afin de préparer leurs rencontres contre l’Ajax et la Juventus.

De plus, la lutte pour la deuxième place au classement de la Liga obligeait les deux équipes, à 2 points l’une de l’autre, à sortir un grand match pour espérer rester accroché au FC Barcelone dans la lutte pour le titre. On pouvait noter également la titularisation de Morata qui retrouvait son ancien coéquipier Courtois au Wanda Metropolitano, ou encore le duel français Benzema-Griezmann, tous deux en forme en ce début d’année !

Ce match promettait un spectacle incroyable, alors comment aurait-il pu être décevant ? La réponse est : le manque de spectacle ! Sur les trois dernières confrontations entre les deux équipes en championnat, seulement deux buts ont été marqués en trois matchs nuls… Ce sont souvent des matchs très physiques, ne laissant que peu de place au grandiose. Mais le match d’aujourd’hui nous a montré une toute autre facette de ce derby. Certes, il fût rugueux dans les contacts (37 fautes commises, 7 cartons jaunes et un carton rouge), mais il y avait de l’espace pour que le jeu se développe.

Malgré quinze premières minutes intéressantes des Colchoneros, le Real ouvrait le score sur une reprise acrobatique de Casemiro, délaissé au deuxième poteau sur corner. La hantise des buts sur corner de Ramos a peut-être fait perdre la tête aux hommes de Simeone qui ont défendu à quatre sur lui. Mais à peine dix minutes plus tard, Correa lançait parfaitement Griezmann dans le dos de la défense, puis celui-ci remportait son duel face à Courtois d’une frappe entre les jambes. La suspicion de hors-jeu a vite été écartée par la VAR, celle-ci ayant joué un rôle important durant le derby.

On assistait alors à un match équlibré avec deux équipes très engagées sur le plan physique et mental. Cependant, à la 43ème minute, Gimenez taclait Vinicius par derrière au bord de la surface, offrant un penalty au capitaine du Real, Sergio Ramos. Oblak ne pouvait rien faire, Ramos le tirait en force au ras du poteau droit.

Malgré une mi-temps équilibrée, le Real menait d’un but à la pause. La deuxième mi-temps allait être marquée par de l’espoir du côté des matelassiers, puis d’une lente descente aux enfers. En effet, à la 53ème minute, Morata (jusqu’alors assez faible), lancé dans la profondeur, effectuait une merveille de contrôle puis lobait Courtois. Mais la VAR allait finalement annuler le but pour un hors jeu très limite, empêchant donc Morata de marquer un but incroyable dès son retour à Madrid.

La fin du match allait être marquée par une flopée de cartons jaunes, une entrée convaincante de Bale qui marquait d’une magnifique frappe croisée, et enfin le carton rouge pour Thomas, symbole d’une deuxième mi-temps loupée par des Colchoneros peu inspirés.

Le Real Madrid s’impose 3-1 et devient le nouveau dauphin du Barca, avec seulement cinq points d’écart. Cette victoire est rassurante avant le déplacement à Amsterdam !

 

Joseph Prédignac

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Le Sport Hors Terrain

Plus d'infos dans la rubrique Football