Nous suivre sur

Actus Sport

Liverpool au plus haut de l’Europe !

Liverpool affrontait son concurrent anglais Tottenham pour cette nouvelle finale d’UEFA Champions League 2018/2019. Les deux formations n’ont qu’un objectif : remporter la plus grande des compétitions européennes. Après des mois de combat, les clubs anglais se retrouvent pour en découdre.

Seul point commun, un exploit en demi-finale. Tottenham s’en est sorti à Amsterdam, face à l’Ajax, grande surprise de cette édition 2019 (vainqueur du Real et de la Juventus). Les hommes de Pochettino ont remporté le match retour 2-3 sur un triplé de Lucas. De son côté, Liverpool a réussi une remontada historique. Après avoir perdu 3-0 au Camp Nou, les Reds ont renversé le grand Barça 4-0 au match retour, à Anfield. Une chose est sure, ce match entre deux équipes habituées à jouer les coups jusqu’au bout risque d’être spectaculaire. 

Le début de match débute à merveille pour Liverpool. Mané, côté gauche, tente de centrer pour Firminio. La balle touche le bras de Sissoko. L’arbitre siffle pénalty (1ère minute). Salah s’élance et trompe Hugo Lloris en lui tirant dessus plein axe (0-1; 2ème minute). Quelle entame de match ! Tottenham est sonné. Les Spurs tentent de revenir, Sissoko, fautif sur le pénalty, tire au-dessus des cages (10ème minute).

Les Reds ont du mal depuis le but, Tottenham tient le ballon mais ne joue pas bien les coup offensifs. Alexander-Arnold tente à son tour une frappe de loin, le tir passe très près du poteau de Lloris (18ème minute). La rencontre s’équilibre au fil des minutes, peu d’occasions en cette première période. Juste avant la pause, Robertson part tout seul vers le but. N’étant pas attaqué, l’écossais tente sa chance, Lloris détourne (38ème minute).

La mi-temps est sifflée par l’arbitre, Liverpool rentre aux vestiaires avec l’avantage au score. Beaucoup trop sur courant alternatif, les Reds se sont éteints après le but avant de retrouver des couleurs offensives, via des frappes de loin. Tottenham n’a pas été assez précis, peu d’occasions pour les Spurs mais énormément d’imprécisions. Les hommes de Pochettino doivent mieux faire pour espérer revenir. 

La seconde période est marquée par une équipe de Tottenham plus entreprenante, Kane cherche constamment la profondeur. Liverpool est aussi agressif, Fabinho s’essaie de loin mais Lloris est sur la trajectoire (52ème minute). Par la suite, Robertson centre pour Mané, le sénégalais est trop court, Lloris anticipe dans ses pieds (54ème minute).

Les Reds manquent le break, Mané percute la défense et part vers la surface avant de transmettre le ballon à Origi. L’ancien lillois remet pour James Milner, le milieu anglais frappe au premier poteau, Lloris semble battu mais le tir est à côté (69ème minute). La balle va d’un but à l’autre, Dele Alli tente une reprise piquée, Alisson capte le ballon (73ème minute). Les Spurs n’y arrivent pas, les centres en profondeurs sont trop longs, les londoniens manquent de solutions.

Mais les hommes de Pochettino ne s’avouent pas vaincus aussi facilement. Alisson réalise une double parade devant Son et Lucas (80ème minute). Le gardien brésilien sauve son équipe à dix minutes de la fin. Tottenham obtient un coup-franc après une faute d’Alexander-Arnold sur Rose (83ème minute). Alisson ressort l’arrêt parfait sur le tir d’Eriksen (85ème minute). Sur le corner suivant, Lucas manque sa reprise, le ballon arrive sur Son. Le coréen place sa tête au-dessus des cages, il est toutefois signalé en position de hors-jeu (85ème minute).

Malheureusement le football est cruel, sur un corner, la défense londonienne ne dégage pas la balle. Origi récupère le cuir et trompe le gardien français d’une frappe croisée limpide (0-2; 87ème minute). Le héros de la remontada refait des siennes. Tottenham est K.O.

Liverpool s’impose 2-0 face aux Spurs, le trophée est Reds cette année. Première Ligue des Champions depuis 2005. Sérieux toute la saison, emmené par un excellent coach et grâce à un collectif uni, Liverpool retrouve le toit de l’Europe.

Pour les hommes de Pochettino, la défaite est logique, Tottenham n’a pas montré grand chose. Il manquait trop d’éléments côté Spurs pour espérer remporter le titre. 

Joseph LISIECKI

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Le Sport Hors Terrain

Plus d'infos dans la rubrique Actus Sport