Nous suivre sur

Actus Sport

Naples, un début de saison en deux temps

Impressionnant en ligue des champions, parfois irrégulier en championnat, le Napoli vit un début de saison 2018/2019 en deux temps pour les débuts de Carlo Ancelotti. A quelques jours d’un tournant de la saison (déplacement à Liverpool en LDC) faisons un point sur ce qu’il s’est passé dans le Sud de l’Italie depuis la fin de saison dernière.

Cela commence dès la fin de saison 2017/2018 quand Ancelotti est nommé entraîneur alors que Maurizio Sarri (pourtant en partance) est encore au club. Après cet épisode s’en suivent les départs de Pep Reina et Jorginho respectivement au Milan et à Chelsea, les supporters semblent furieux quand De Laurentiis ne fait que remplacer Jorginho en recrutant Fabian Ruiz au Bétis Séville et en ne se renforçant pas plus si ce n’est avec Simone Verdi en provenance de Bologne.

Pour son premier match officiel en tant qu’entraîneur du club de Campanie, Ancelotti ne bouleverse pas le 4-3-3 de Sarri et remplace Jorginho numériquement par Hamsik juste devant la défense, un choix qui a surpris pas mal de monde. Ce Napoli là manque de repère malgré ces 2 victoires après avoir été mené au score pour débuter le championnat, et c’est la Sampdoria qui va exploiter toutes les faiblesses de ce système pour battre Naples 3-0 pendant la 3ème journée. Milik titulaire, Mertens pas convaincant lors de ces entrées, Marek Hamsik pas à son niveau,
Meret le gardien recruté pour être numéro un blessé, Carlo Ancelotti rencontre beaucoup de problèmes pour le début de son aventure avec les « azzuri ». Le match contre le Torino déclenche tout, fini le 4-3-3 et place au 4-4-2, l’ancien coach du Bayern décide d’aligner Insigne en soutien de l’attaquant et cela fonctionne car depuis, Naples a remporté 7 des 10 derniers matchs de Série A. Des joueurs comme Koulibaly, Allan ou encore Insigne réalisent un début de parcours remarquable et Naples ne veut pas connaître la désillusion de la saison passée en Champions League (élimination dès la phase de poule au détriment du Shakhtar Donetsk). Pourtant dans le groupe de la mort avec le PSG et Liverpool l’équipe d’Ancelotti veut jouer le coup à fond et se qualifier pour les 8èmes de final de la LDC. L’épopée européenne commence mal, dès le premier matchs les Napolitains vont concéder le match nul à Belgrade. Cependant des semaines plus tard après une victoire face à Liverpool, deux nuls face au PSG et une victoire face à l’Etoile Rouge le Napoli se retrouve premier de son groupe à une journée du terme de la phase de groupe.

Naples affiche un jeu offensif avec de nombreuses combinaisons fluides et rapides devant, tout en étant très discipliné en phase défensive. Cela ne suffit pas pour être au niveau de l’éternel rival : la Juventus. Au fil des rencontres la vieille dame grappille des points d’avance sur le Napoli qui n’arrive pas à suivre la cadence, en effet les « azzuri » n’arrivent pas être constant en championnat. Zielinski titulaire indiscutable en début de saison est passé sur le banc et a vu Fabian Ruiz s’imposer magistralement à son poste, l’Espagnol n’a pas mis de temps pour s’adapter sous ses nouvelles couleurs. Milik devenu brouillon devant a perdu sa place au détriment de Mertens qui est revenu en force (9 buts sur les 11 derniers matchs). Les deux Polonais ont également payé le changement de système qui ne leur a pas été profitable. Naples a peiné en championnat lors des deux derniers affrontements (triste 0-0 contre le Chievo, pourtant dernier et victoire très poussive et tardive à Bergame 2-1) tandis qu’en ligue des champions le Napoli impressionne toute l’Europe (victoire amplement méritée face à Liverpool et nul au Parc des Princes avec une démonstration tactique).

Le Napoli compte déjà 8 point de retard sur la Juve, ce qui semble difficilement rattrapable compte tenu de la constance dans la victoire des Turinois en Série A, comme la saison dernière Naples semble encore se dirigé vers un échec dans la course au Scudetto. Le seul moyen pour les Napolitains de rêver cette année semble être la Champions League, ce qui démontre encore plus l’importance du déplacement à Anfield, les hommes de Carlo Ancelotti s’apprêtent donc à vivre le match qui décidera de la suite de leur saison et qui en cas d’élimination pourrait rendre cette fin de championnat sans goût en Campanie.

 

Nicolas Gersant

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Le Sport Hors Terrain

Plus d'infos dans la rubrique Actus Sport