Nous suivre sur

Football

Foot/ Ligue 1 – Une pluie de buts et l’OL se relance contre Montpellier

Large vainqueur de Montpellier au Groupama Stadium, en ouverture de la 34e journée de Ligue 1, l’OL a encore joué à se faire peur avant de signer un festival offensif (5-2). Avec ce succès, Lyon maintient l’espoir d’accrocher une place européenne en fin de saison. 

Les compositions d’équipes :

OL : Pollersbeck – Henrique, Lukeba, Da Silva, Gusto – Aouar, Mendes, Paqueta – Toko Ekambi, Dembélé (c), Tête

MHSC : Omlin – Cozza, Sakho, Oyongo, Souquet – Chotard, Ferri – Wahi, Savanier (c), Cabella – Germain

Dans un Groupama Stadium clairsemé par la grève des supporters lyonnais, toujours aussi mécontents des résultats de leur équipe, les Montpelliérains ont été les premiers à allumer la mèche. Profitant d’une récupération haute, Joris Chotard tente sa chance de loin mais le ballon fuse juste à côté du montant de Julian Pollersbeck, suppléant pour un cinquième match de suite d’Anthony Lopes, blessé (2′). Néanmoins, les Lyonnais ne tardent pas à réagir et s’installent alors dans le camp des visiteurs. Vigilant sur des frappes cadrées de Tête (10′) et Lucas Paqueta (13′), le portier montpelliérain Jonas Omlin l’a été un peu moins quelques minutes plus tôt sur un centre en retrait de ce dernier, mais il pouvait compter sur la bonne couverture de Jordan Ferri pour dégager le cuir devant Karl Toko-Ekambi qui rôdait (6′). Si les Montpelliérains tentent de mettre en danger la défense lyonnaise sur un coup franc lointain, bien repris de la tête par Nicolas Cozza puis par Elye Wahi devant le but (24′), ils finissent pas craquer sous la pression lyonnaise. A l’entrée de la surface de réparation, Moussa Dembélé combine avec Lucas Paqueta qui tente sa chance du gauche, la frappe contrée du Brésilien revient dans les pieds de l’attaquant français qui a parfaitement suivi pour conclure de près, d’un tir croisé du pied droit (1-0, 26′).

Soucieux de vite revenir au score, les joueurs d’Olivier Dall’Oglio tentent de réagir. Trouvé dans la surface par Rémy Cabella, Ambroise Oyongo écrase d’abord trop sa tentative (33′), avant que Teji Savanier ne fasse parler son culot et sa vista en voyant, de loin, Julian Pollersbeck avancé. Lobé, le portier de l’OL parvient à se détendre en arrière pour détourner la tentative du milieu offensif montpelliérain. Et alors que les Lyonnais pensaient profiter du but contre son camp du malheureux Jonas Omlin – qui a vu le coup franc de Thiago Mendes finir sa course au fond des filets après avoir heurté la barre et rebondi sur son dos – pour rentrer aux vestiaires avec un break d’avance, les joueurs du MHSC font preuve de caractère pour renverser la situation. A la conclusion d’un magnifique mouvement d’école parti de la défense centrale, Elye Wahi réduit l’écart (2-1, 45+2′), avant que Teji Savanier ne profite d’une main lyonnaise dans la surface pour transformer son pénalty avec brio et ramener les deux équipes à égalité, sous les sifflets du public lyonnais (2-2, 45+3′).

Le festival offensif lyonnais

Certainement sonnés mais pas abattus par ce revirement de situation, Lucas Paqueta. et les Gones se montrent intenables au retour des vestiaires. Inspiré, l’international brésilien fait briller Jonas Omlin par deux fois (46′, 52′), avant que son compatriote Tête ne voit également sa frappe enroulée du pied gauche miraculeusement détournée en corner (60′). Sauvé ensuite par la base de son montant droit sur une frappe croisée de Karl Toko-Ekambi (55′), le dernier rempart montpelliérain devait finalement s’incliner à nouveau, devant Houssem Aouar cette fois-ci (3-2, 63′). Surclassés dans cette seconde période, les Montpelliérains encaissent un quatrième but par l’intermédiaire de Karl Toko-Ekambi, qui, trouvé dans la profondeur, ne laisse aucune chance à Jonas Omlin (4-2, 68′).

Montpellier tente tant bien que mal de refaire son retard, une nouvelle fois, mais Stephy Mavididi, entré en jeu quelques minutes plus tôt, ne parvient pas à tromper Julian Pollersbeck (77′). Et si Jonas Omlin, ensuite suppléé par son défenseur Maxime Estève, prive en deux temps Karl Toko-Ekambi du doublé (89′), ils ne peut rien sur la frappe enroulée d’Houssem Aouar, qui vient clôturer le festival offensif de l’OL (5-2, 90+2′).

Battu à Brest mercredi, l’OL (8e) s’est repris devant son public pour recoller provisoirement aux places européennes. Les Montpelliérains de leur côté, sans victoire depuis un mois, enchaînent un deuxième revers à l’extérieur en quelques jours et restent englués dans le ventre mou du championnat (11e).

Clément Lefebvre

A lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Football

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football