Nous suivre sur

Coupe du Monde

Coupe du monde. Les blacks solides s’imposent pour le bronze face aux gallois

  • Nathan Plegat

Nous nous retrouvons ce matin pour l’avant dernière rencontre de cette coupe du mondes au Japon. Ce choc oppose les blacks, tombés face aux solides joueurs anglais, aux gallois tombeurs des bleus et vaincus par les bocks.

C’est parti, Patchell donne le coup d’envoi pour les gallois. 4e minute de jeu et les blocks déjà en position de force obtiennent une pénalité, mais l’ouvreur botte et tape le poteau droit, premier avertissement pour les gallois. L’avertissement sera de courte durée, Moody ouvre le score après un magnifique jeu après contact, Mo’unga transforme, 7-0 à la 5e minute pour les néo-Z. Puis seulement 7 minutes plus tard Barett l’arrière gallois trouve l’intervalle et file à dame entre les perches. L’ouvreur passe facile à 15 mètres en face. (14-0; 14’). Les gallois arrivent à avancer jusqu’au 5 mètres adverses, pilonnent au ras et s’arrachent pour envoyer jusqu’à l’ailier Amos qui file dans l’en-but, Patchell transforme 14-7 (19’). 27e minute, les gallois veulent recoller et obtiennent une pénalité …  +3 (14-10; 26’). Sonny Bill Williams se donne pour maltraiter la défense de nos voisins gallois et après quelques temps de jeu les gallois sont dépassés, Smith en profite et inscrit le 3e essai néo-zélandais. Mo’unga transforme, 21-10 à la 33e. Les néo-z veulent augmenter leur avance avant la pause. Ils dominent le match et Smith l’ailier black sprint sur la touche, et colle un raffut terrible au visage du 9 gallois. Le bras est tendu, ce n’est donc pas une faute. Mo’unga passe la transformation, 28-10 â la pause. 

Les joueurs reviennent sur la pelouse et les blacks ont l’air concentré et prêts à doubler le score. Barett effectue l’engagement pour les blacks. Read vole le ballon aux rouges et Crotty file dans l’en-but après un magnifique off-load du géant SBW. Mo’unga une fois de plus transforme et emmène son équipe à 25 longueurs des gallois. On assiste à un quart d’heure de jeu sans point marqué mais avec beaucoup de changements effectués surtout côté gallois. Coaching payant, les gallois filent à la terre promise via l’ailier Adams, essai transformé par Biggar. Les blacks sont encore devant au score et bien au-dessus dans le jeu. (35-17; 60’). Les blacks ont soif d’en replanter un et se donne les moyens à l’image de M’unga qui aplatit du bout des bras après avoir gagné son duel face à Biggar. (40-17; 76’). Le score ne bougera plus jusqu’au coup de sifflet final de monsieur Peyper. Les blacks ont dominé le match. 

Loic Saintipoly 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Coupe du Monde