Nous suivre sur

Breaking News

Rugby/ProD2 – Soyaux dit adieu à la ProD2

  • Team Rugby
Soyaux s'incline à Aurillac, e dit adieu à la ProD2

Aurillac reçoit Soyaux pour cette 27ème journée, opposant deux équipes jouant le maintien. Aurillac, 14ème, doit gagner pour s’offrir un peu d’air, et Soyaux-Angoulême, 16ème, n’a pas le choix. Pour espérer rester en ProD2, il faut s’imposer.

Un match de la peur

Soyaux est l’équipe qui entame le mieux la rencontre. Jones inscrit deux pénalités pour les siens dans les 10 premières minutes, et les visiteurs se retrouvent en supériorité numérique pour 10 minutes suite au carton jaune de Javakhia. Et malgré la réduction du score par Vincent, Soyaux est l’équipe qui domine. Finalement, au bout de 20 minutes de jeu, Avei, à la suite d’un bon ballon porté, inscrit le premier essai de la partie. Les visiteurs mènent alors 13-3. Mais cette domination est de courte durée. Les locaux se voient dans un premier temps refuser un essai, mais sur la même action Boutaty se rend coupable d’un mauvais geste et écope d’un carton jaune. Les visiteurs sont donc en infériorité pendant 10 minutes. Quelques instants plus tard un essai de pénalité, après une mêlée dominatrice, est accordé aux locaux. Juste avant la sirène le pack aurillacois domine une nouvelle mêlée et le pilier Halavatu est exclu pour 10 minutes. Le stade aurillacois prend alors la pénaltouche et à force d’insister, se voit récompensé. Javakhia finit par aplatir entre les perches, après de nombreux temps de jeu.

Le score à la mi-temps est de 20-13.

Aurillac tout en maîtrise

Soyaux-Angoulême commet de nombreuses maladresses en ce début de second acte. Cela permet entre autres à Vincent de rajouter trois points. Seulement, à l’heure de jeu, les violets arrivent enfin à enchaîner, débordent sur l’aile et Nabou inscrit un essai redonnant espoir aux visiteurs. Mais alors que suite aux différentes pénalités l’écart entre les deux formations est toujours de 5 points, le club du Cantal accélère dans les 10 dernières minutes. Suite à une percée des arrières, Saghinadze est trouvé à 5 mètres de la ligne. Le troisième ligne inscrit un essai scellant définitivement la victoire des siens.

Le score final est de 31-23, en faveur d’Aurillac.

Aurillac respire, Soyaux coule

Cette victoire, Aurillac l’a acquise à l’expérience, avec de la maîtrise. Ces quatre points permettent d’envisager un tout petit peu plus sereinement les prochaines journées, en vue du maintien ; prochaine journée dans laquelle le club se déplacera à Carcassonne. Tout l’enjeu sera à minima de conserver la 13ème place actuellement occupée. Pour Soyaux par contre, avec 3 matchs restants, 8 points de retard, et un calendrier compliqué, seul un miracle pourrait permettre le maintien. Les hommes de Vincent Etcheto ont montré de l’envie, mais trop de maladresses sur un match comme celui là, ça ne pardonne pas. La réception de Colomiers jeudi ne sera pas une partie de plaisir, très loin de là.

Martin Gentilhomme

A lire aussi :

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News