Nous suivre sur

International

Rugby/International – Le XV de France ne pouvait rêver mieux

  • Team Rugby

Bernard Laporte avait prévenu, il voulait rendre “un très grand hommage” à Christophe Dominici. Même si le match fut loin d’être emballant, c’est mission accomplie. Ce soir, ce jeune Xv de France a assez facilement dominé l’Italie 36 à 5. Cette jeune équipe des Bleus, qui jouait en blanc ce soir, assure donc une victoire pour ses nombreux bizuths.

Le match

On ne va pas se mentir, la première mi-temps ne restera pas dans les annales. Ce sont malgré tout les Français qui rentrent le mieux dans le match. Matthieu Jalibert inscrit les trois premiers points au bout de cinq minutes. Mais beaucoup de fautes de mains vont empêcher d’enchaîner les temps de jeu, qui sont pourtant très prometteurs. A la place, les italiens mettent la main sur le ballon. Ils dominent les impacts, en particuliers sur les rucks. Et ce qui devait arriver arriva. Paolo Garbisi élimine Peato Mauvaka par une feinte de passe et envoie son centre Carlo Canna derrière la ligne à la 26ème. 5 à 3. Les deux équipes usent excessivement du jeu au pied ce qui ne permet pas de développer un jeu construit. Sur un des rares ballons joués à la main, Brice Dulin pousse au pied et force l’arrière garde italienne à rentrer le ballon dans son en-but. Et sur la mêlée qui suit, Jonathan Danty est lancé à 5 mètres de la ligne et emporte tout sur son passage. C’est son premier essai en Bleu pour sa cinquième sélection (35ème).

Le Xv de France mène alors 10-3 à la mi-temps sans avoir montré grand chose, si ce n’est que la ligne arrière maîtrise le jeu au pied.

 

La seconde mi-temps

On prend les mêmes et ça repart. Encore une fois, le jeu au pied est très utilisés des deux cotés, un vrai match de ping-pong. Il faut attendre la 52ème pour voir de l’animation. Cela passe par un carton jaune pour Jacopo Trulla, l’ailier, pour un en avant volontaire. Deux minutes plus tard, Killian Geraci vole un ballon en touche. Le plus bel hommage possible à Christophe Dominici est alors rendu. Baptiste Serin sert sur les 50 mètres Gabin Villière, qui lancé comme un frelon, traverse la défense. Dans le désordre, l’ancien septiste ne sera plus jamais revu et finit sa course dans l’en but pour sa première sélection. Cet essai va libérer les Bleus qui obtiennent une touche à 5 mètres de la ligne italienne. Baptiste Serin aplatit au sein du maul le troisième essai tricolore. 24-5 à l’heure de jeu. Sur le renvoi, Brice Dulin nous gratifie d’un numéro qui nous rappelle qu’il n’a pas perdu ses jambes l’ayant installé en équipe de France il y a quelques années. L’Homme du match casse trois placages, avance de 30 mètres, et décale Teddy Thomas qui n’a plus qu’à courir sur 40 mètres. La France mène 29-5, et Fabien Galthié va alors faire de nombreux changements. Sur la sirène, Cameron Woki casse un placage, sert Baptiste Couilloud rentré depuis 10 minutes, qui sert à son tour Sekou Macalou pour  inscrire lui aussi son premier essai en sélection. Louis Carbonel transforme, 36-5 score final.

 

Ce Xv de France expérimental aura réussi à montrer de bonnes choses, mais on les aura également senti timides dans le jeu. Cela s’est traduit par une utilisation excessive du jeu au pied. Mais l’essentiel est là, avec un score ample pour la baptême du feu de nombreux joueurs. Les tricolores assurent la première place du groupe. De l’autre côté la Squadra Azzura ne montre rien depuis quelques matchs déjà, et confirme un état très inquiétant. Nos Bleus ont gagné le droit de disputer la finale de cette Autumn Nations Cup contre les vices champions du monde anglais, sur leur terre, à Twickenham. Il faudra montrer plus, mais cela donnera une véritable occasion de se tester dimanche prochain.
A noter également que Nigel Owens arbitrait ce soir au Stade de France son 100ème match international.

Martin Gentilhomme

Coupe d’Automne des Nations. Les gallois en plein doute

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique International