Nous suivre sur

Breaking News

Top 14. Le Racing remporte le choc face à La Rochelle.

  • Team Rugby

Pour ce week end d’ouverture de Tournoi des 6 Nations, le Top 14 en profite pour rattraper ses journées en retard. Ce sera donc l’occasion d’assister à la rencontre en retard de la 14 ème journée de Top 14 opposant le Racing Métro 92 à la Rochelle. Le Racing pointe à la 4 ème place tandis que La Rochelle occupe la place de dauphin du Stade Toulousain.

Et c’est parti à la U-Arena ! Antoine Gibert donne le coup d’envoi pour le Racing. Immédiatement un duel au pied se met en place, l’ouvreur francilien l’emporte en trouvant une magnifique touche sur les 5 mètres rochelais. Et c’est contré ! Les racingmen récupèrent ce ballon et insistent au près. Baubigny est à la finition en force, Gibert transforme …  7-0 après seulement 3 minutes de jeu.

Le racing réalise un excellant début de match, Gibert ajoute 3 points sur pénalité 1 minute plus tard.

Parti sur les chapeaux de roues, le jeu se calme. Olivier Klemenczak écope d’un carton jaune à la 14 ème minute après trois fautes du Racing sur la même action. Les hommes de Laurent Travers vont évoluer à 14 contre 15 pour les dix prochaines minutes. Mais ils ne tiendront pas les 10 minutes. Après une longue phase de domination, les rochelais écartent sur les extérieurs et profitent de leur supériorité numérique. Botia sert Victor Vito qui file inscrire le second essai de la rencontre. West ne parvient pas à transformer, 10-5.

Antoine Gibert ajoutera 2 pénalités consécutives avant la pause à la 32 ème et 40 ème minutes, 16-5.

C’est la pause à Paris. Les racingmens sont en tête, 16-5, après avoir été efficaces et réalistes en première période malgré quelques problèmes en conquête. La Rochelle de son côté a largement eu la main sur le ballon, sans pour autant parvenir à réduire le score.

Et c’est reparti, West donne le coup d’envoi de ce second acte. Comme pour la première mi-temps, les franciliens marquent dès l’entrée sur la pelouse. Après un lancer mal contrôlé par les maritimes, Dominic Bird s’empare du ballon en fond d’alignement et surprend tout le monde en filant aplatir sur un essai casquette. Gibert transforme, 23-5 pour le Racing qui creuse l’écart.

Après de nombreux changements, le jeu change totalement. Les rochelais ont réalisé un coaching gagnant… Ils mettent de plus en plus la main sur le ballon et prennent le jeu à leur compte. À la 52 ème minute, le pack maritime se structure autour d’un ballon porté à 5 mètres de la ligne parisienne, le maul avance et Boudehent finit dans l’en-but, West transforme l’essai, 23-12.

Dix minutes plus tard, aux alentours de l’heure de jeu, les rochelais inscrivent leur troisième essai. Sur une touche à cinq mètres à nouveau, Kerr-Barlow démarre petit côté et prend les avants du racing de court. West manque encore, le racing ne mène plus que 23-17.

Les franciliens craquent, trois minutes plus tard les rochelais passent à nouveau la ligne. Au départ d’une mêlée rochelaise, les Maritimes enchaînent et Martin Alonso est servi sur les extérieurs. L’ailier casse un plaquage et file inscrire son deuxième essai en Top 14 , 23-22 la transformation est à nouveau manquée.
Les ciels et blancs sont totalement dépassés depuis 20 minutes, il va falloir faire le dos rond pour maintenir ce petit point d’avance.
Sur le renvoi, les rochelais se mettent à la faute ! Antoine Gibert ajoute trois points et redonne quatre longueurs d’avance au Racing, 26-22. Les rochelais devront marquer un essai s’ils veulent l’emporter.
Sur les dernières minutes de la rencontre les maritimes poussent à quelques mètres de la ligne d’en-but francilienne. Mais après une ultime mêlée, les avants racingmens font l’effort et remportent le duel. 

C’est terminé à la U-Arena ! Au bout d’un suspense fou le Racing l’emporte de justesse sans ses internationaux (26-22) après s’être fait peur en fin de rencontre. Les Rochelais, qui ont manqué beaucoup de transformations et ont eu du mal à concrétiser, quittent Paris avec certainement des regrets mais repartent avec le point de bonus défensif. Les deux équipes sont désormais ex aequo à la deuxième place avec 50 points.

Léo-Paul TAPONARD

 

À lire aussi :

Rugby – Eddie Jones s’exprime après la défaite contre l’Écosse

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News