Nous suivre sur

ATP

L’US Open maintenu, une décision insensée ?

L’US Open doit-il être maintenu ? C’est une question qui devient de jour en jour plus légitime. La hausse du nombre de cas positifs au coronavirus au Etats-Unis inquiète et remet en cause l’organisation du Grand Chelem new-yorkais.

 

Alors que l’US Open doit se dérouler du 31 août au 13 septembre, les inquiétudes et les doutes concernant l’organisation du tournoi new-yorkais ne cessent d’être de plus en plus insistants. Depuis quelques jours, le nombre de cas ne cesse d’augmenter aux Etats-Unis. La situation semblait pourtant être sous contrôle en avril. Le nombre de nouveaux cas baissait de jour en jour. Cependant, la courbe du nombre de nouveaux cas positifs au COVID-19 est repartie à la hausse mi-juin, et a atteint son pic le 1er juillet.
Cette hausse des nouveaux cas remet sur la table le débat concernant le risque d’organiser l’US Open.
Lors de ces derniers jours, de nombreux acteurs du monde tennistique ont émis des doutes concernant l’organisation de l’US Open. De plus, de nombreux joueurs comme Rafael Nadal, Ashleigh Barty ou Belinda Bencic hésitent encore à prendre part au Grand Chelem américain.

Une situation qui pourrait empirer

Alors que la situation concernant le coronavirus est déjà alarmante aux Etats-Unis, elle pourrait empirer dans les prochaines semaines. Le docteur Anthony Fauci déclare que le nombre de nouveaux cas pourrait dépasser la barre des 100 000. De plus, le risque d’une second vague est une hypothèse plus que probable selon de nombreux spécialistes.
La décision de ne pas annuler l’US Open semble donc extrêmement risquée. La tenue du tournoi américain pourrait être remise en cause par les autorités new-yorkaises si la situation reste critique.

Antonin Parmentier

À lire aussi :

Tennis – Roland-Garros se déroulera à 50% de sa capacité maximale

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique ATP