Nous suivre sur

ATP

Portrait de légende – Pete Sampras, l’Homme des années 90

Pour ce portrait de légende, on se penche sur Pete Sampras, surnommé “Pistol Pete” dû à la puissance de ses coups, surtout au service.

Les débuts :

Pour ce joueur né en 1971 à Washington tout commence très tôt, il est professionnel dès l’âge de 11 ans. Il a rapidement brillé sur le circuit juniors américain, où il a croisé la génération exceptionnelle des génies comme Andre Agassi, Jim Courier ou Michael Chang. Le but de son entraîneur, à l’époque, était de le faire devenir meilleur que Rod Laver, star du tennis australien dans ces années là. Peter Fisher, son entraîneur de jeunesse, a fait un choix fort qui a surement changé sa carrière. En effet, il a décidé de complètement changer le style de jeu de son protégé américain. En passant d’un jeu défensif (fond de court + revers à deux mains) à une filière offensive (service-volée + revers à une main), les résultats baissent mais payeront dans le futur…

Son palmarès phénoménal :

En plus de ses 64 titres en simple dont 14 Grands Chelems, Pete Sampras détient de nombreux records inscrits dans l’histoire de son sport :

  • Record de titres à l’US Open : 5 (record dans l’ère Open, à égalité avec Jimmy Connors et Roger Federer).
  • Record de finales de l’US Open atteintes : 8 (record dans l’ère Open, à égalité avec Ivan Lendl et Novak Djokovic).
  • Record de finales de tournois du Grand Chelem remportées consécutivement : 8 (record absolu).
  • Record du vainqueur de l’US Open le plus précoce : 19 ans et 28 jours (record absolu).
  • Record de saisons terminées en tant que no 1 mondial ATP : 6 (record dans l’ère Open, à égalité Novak Djokovic).
  • Record de saisons consécutives terminées en tant que no 1 mondial ATP : 6.

Son tournoi :

Wimbledon est le tournoi de Pete Sampras, indéniablement. Il y participe pour la première fois en 1989 où il perd au premier tour. L’histoire se répète en 1990 et 1991. En 1992, Pistol Pete entre dans ce 3ème Grand Chelem de la saison avec un statut différent. 5ème mondial, il est attendu cette année la pour être un des favoris au titre. Malheureusement, il perd en 1/2 finale contre un certain Goran Ivanisevic qu’il retrouvera plus tard….

En 1993, Sampras est le favori de ce tournoi, tête de série n°1. La sensation d’un sacre en Grand Chelem lui manque, lui qui n’a rien soulevé depuis l’US Open 1990. Il atteint facilement les 1/8ème de finale avant de jouer un match qui va changer toute sa carrière en 1/4 de finale. Sa rencontre contre Andre Agassi en 1/4 de finale remportée en 5 sets marque un tournant dans sa vie de tennisman puisqu’il file ensuite vers son premier titre sur le gazon londonien et c’est loin d’être le dernier…

En enchaînant les “Championships”, Pete Sampras montre qu’il est le joueur à battre sur cette surface qui correspond parfaitement à son style de jeu depuis son changement en juniors. 1994 et 1995 ne sont que des simples confirmations de cette domination. En 1996, il est surpris en 1/4 de finale par Richard Krajicek, 17ème mondial. Cette défaite en 3 sets a surpris tout le monde et Sampras inquiète suite à ses contre-performances depuis le début de cette saison 96…

Il ne fallait pas s’inquiéter quant au niveau et à la forme de l’américain qui revient très très fort à Londres. 1997, 1998, 1999 et 2000 sont 4 années similaires pour lui avec 4 titres à Wimbledon. En 1998, il parvient à sortir Goran Ivanisevic en finale, dans un des matchs de l’année. Une victoire en 5 sets, qui sera la seule pour lui lors d’une finale. À 30 ans, Pete Sampras a déjà tout connu où presque…

Lors de Wimbledon 2001, on se demande si Sampras pourra continuer sur sa lancée de 4 titres consécutifs ou non. Toujours n°1 mondial, il roule sur tout le monde jusqu’à arriver en 1/8ème de finale où il rencontre un jeune suisse de 20 ans : Roger Federer. Alors méconnu du grand public, Federer ne semble avoir aucune chance contre le maître des lieux. Lorsque le Suisse remporte le premier set au tie-break, le public du “Center Court” est subjugué, surtout quand Federer parvient à mener 2 sets à 1. Sampras se bat et recolle à 2-2. Dans un dernier set de serveur, Federer parvient à breaker au meilleur des moments pour s’impose 7-5. Un passage de témoin que personne ne croit et pourtant elle marque la fin d’une série de 31 victoires consécutives et sa première défaite en 5 sets à Wimbledon. Roger Federer reprendra les clés du jardin londonien pour de nombreuses années …

Après s’être remémoré toutes ses victoires on peut le dire sans retenue, Sampras est digne des plus grands joueurs de tennis de tous les temps. Pour couronner sa carrière, il intègre en 2007 l’International tennis Hall of Fame où il rejoint Rafter, Connors, McEnroe…

Mattéo Schwartz

À lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique ATP