Nous suivre sur

ATP

Tennis/ATP – Grigor Dimitrov, entre coups d’éclats et déceptions

Le Baby Federer ! L’un des joueurs les plus talentueux. Grigor Dimitrov est un joueur pétri de qualités mais ô combien irrégulier. Il a démarré la saison à la 19ème place mondial et l’a terminée à la 28ème. Vu le niveau de jeu qu’il est capable de produire, il aurait dû finir mieux classer. Revenons en détails sur les faits marquants de sa saison.


Analyse du joueur

Le Bulgare a énormément de classe et dégage beaucoup de charisme. En plus, c’est un vrai athlète, un joueur très mobile. Il est souvent là quand on ne l’attend pas et pas à la hauteur quand on l’attend. Un de ses défauts majeurs est sa fébrilité mentale. Dans les moments importants d’un match contre les gros joueurs notamment, il lui arrive de complètement craquer. Il a souvent tendance à aussi bien jouer que les meilleurs mais à la fin c’est lui qui perd. Il a toujours dit qu’il privilégiait l’élégance de son jeu, être beau à regarder sur un court à la finalité et au résultat du match.

Résultats de l’année

Quart de finale à Melbourne

À l’Open d’Australie, il est défait par Karatsev en quarts de finale qui était inarêtable à ce moment là. Un très bon résultat même s’il était arrivé à ce stade du tournoi en profitant de l’abandon de Carreno-Busta et d’un Dominic Thiem fortement diminué. Sur la tournée sur dur du début d’année il n’a pas eu de résultats significatifs hormis ce dernier.

Tournée sur terre battue ratée

Arrive la partie de saison sur terre battue. Lors de son premier tournoi, il est battu par le roi de la terre battue, Rafael Nadal, en huitième de finale à Monte Carlo. Et derrière, plus rien. Défaite au premier tour à Madrid face à Lloyd Harris, à Rome contre Davidovich Fokina, au deuxième tour à Genève face à Pablo Cuevas. Il vient donc à Roland-Garros sans confiance et chute dès le 1er tour face à Marcos Giron où il abandonne après un scénario rocambolesque. En effet le Bulgare menait 2 sets à 0 et 5/1 dans la troisième manche. Il a même eu 3 balles de match avant de totalement craquer.

Échec Wimbledon et Us Open

Il enchaîne directement avec Wimbledon sans tournoi de préparation avant, ce qui va se ressentir puisqu’il est éliminé dès le deuxième tour, 3 sets à 0 par Bublik. A l’US Open il tombe dès le second tour où il abandonne alors qu’il était mené 2 sets à 0 4/0 par Popyrin.

Fin de saison étincelante

Il atteint la demi-finale à San Diego où il est seulement battu en 2h30 d’un gros combat par Casper Ruud, une des révélations de l’année. Demi finaliste aussi à Indian Wells, Masters 1 000, il a renversé Medvedev, 2eme joueur mondial et Hurkacz, 9ème au classement ATP. Il a été arrêté par Cameron Norrie, lui aussi en pleine éclosion.
A Vienne, il domine dans le jeu Stefanos Tsitsipas mais comme on l’a dit en préambule il va craquer mentalement. Alors qu’il mène 6/3 dans le tie break du premier set, il va le perdre 6/8. Il ne s’en remettra pas. Arrive le dernier tournoi de sa saison, le Masters 1 000 de Paris Bercy. Il est éliminé en huitième de finale par Alexander Zverev, 3ème joueur mondial. C’est un match de 2h46 qu’il aurait tout aussi bien pu remporter mais là encore, il a laissé passer trop d’occasions.

Grigor Dimitrov est comme on a pu le voir un joueur capable de rivaliser avec les meilleurs joueurs du monde : Medvedev qu’il a battu, Zverev, Ruud, Thiem et Hurkacz. Il devrait être mieux classé (28ème mondial actuellement), mais il a été beaucoup trop irrégulier notamment en passant totalement à côté de sa tournée sur terre battue et de trois des quatre Grand Chelems pour espérer mieux.

Lucas QUENTIN

A lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Tennis

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique ATP