Nous suivre sur

ATP

Tennis – Pat Cash, un joueur de légende

Aujourd’hui dans la série joueurs de légende, on s’attaque à l’Australien Pat Cash. Né en 1965, l’Australien explose en 1884 avant de prendre sa retraite en 1997 après une carrière composée de hauts et de bas. 

Service volée, joueur sur gazon et blessures 

Voici ce qu’on se rappelle de la légende australienne. Pat Cash était un attaquant toujours tourné vers la volée, bon nombre d’admirateurs se souviendront de ses volées réflexes et de sa présence au filet. Un des symboles de son jeu remonte en 1988 lors de la finale de l’Open d’Australie où Cash nous montre l’étendue de son talent. 

Son jeu, porté vers l’attaque, lui permet d’être performant sur les surfaces rapides comme le gazon. Et au contraire sur la terre battue, l’Australien n’était pas à son avantage. On comprend cette tendance avec ses différents résultats. Il gagne Wimbledon alors qu’il n’a jamais passé les huitièmes de finale à Roland-Garros. 

Une autre particularité de Pat Cash, ses nombreuses blessures et son peu de constance qui lui ne permettront pas d’être compétitif sur l’ensemble de sa carrière. Entre 1984 et la fin de la saison 1986, il se révélera au monde mais quelques blessures l’empêcheront d’atteindre les plus hauts niveaux. Et après les années 1987 et 1998, ses meilleures années, il replongera au classement en ayant de nombreuses désillusions a cause notamment d’une forme physique médiocre. 

Des adversaires de taille tout au long de sa carrière

Par exemple à l’Open d’Australie où il atteint deux fois la finale, il est barré par Edberg une première fois puis par Wilander une seconde fois. En plus de ses deux finales, Edberg l’élimine deux fois de plus lors de ce Grand Chelem. À Wimbledon, il tombera deux fois contre McEnroe, et une fois contre Lendl puis une autre face à  Boris Becker. 

Avec tous ces grands noms Pat Cash devait effectuer un tournoi hors normes pour s’imposer, ce qui explique en partie son palmarès, 7 titres durant toute sa carrière. 

1 Wimbledon et 6 victoires

Malgré ces grandes rivalités, l’Australien a réussi à s’adjuger quelques tournois. De retour après une blessure importante, Cash revient au plus haut niveau lors des 2 saisons 1987 1988. Il réussit à jouer au niveau des meilleurs et à remporter des tournois importants. Ses belles performances commencent début 1987 à l’Open d’Australie où il atteint la finale pour la première fois. Il est battu de justesse par Edberg alors qu’il avait été  impressionnant contre Lendl en demie. Peu de temps après, il remporte son seul tournoi du grand Chelem. En effet lors du Wimbledon 1987, il élimine Wilander et Lendl pour empocher le titre. À la suite de cette victoire, il atteindra une nouvelle finale en 1988 en Australie où il perdra en ayant eu 2 balles de match. Après ses victoires, il atteint la 4ème place mondial, son meilleur classement. 

En plus de Wimbledon, l’Australien a ramené 6 autres titres et perdu 5 finales dont deux à l’Open d’Australie. 

L’Australien restera dans l’histoire des joueurs ayant remporté un Grand Chelem. On retiendra de lui son jeu offensif qui l’a souvent porté vers la victoire, mais aussi ses blessures qui l’ont obligé à faire des pauses. 

Lilian Iribarne 

A lire aussi:

Portrait de légende – Björn Borg, légende du tennis ! | Sport Business Mag

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique ATP