Nous suivre sur

ATP

Tennis – Pierre-Hugues Herbert : “Tout va bien, on n’est pas à plaindre”

Lors du postcast “Court Numéro 1”, Pierre-Hugues Herbert est revenu sur plusieurs détails autour de Melbourne.

Premièrement, le Français est revenu sur la quarantaine en cours. “Tout va bien, on n’est pas à plaindre, je suis au Grand Hyatt, dans le centre ville, la chambre est belle, je l’ai bien visitée pendant soixante-douze heures et j’ai eu le droit de sortir pour la première fois mardi. J’ai pu respirer de l’air frais.” a-t-il déclaré. Comme il raconte, il a pu sortir pour s’entrainer avec son partenaire Lloyd Harris au Melbourne Park.

Puis Herbert revient sur les conditions de la bulle sanitaire mise en place. “On n’a pas le droit d’ouvrir la porte sinon, potentiellement, on peut prendre une amende de 20 000 dollars australiens. […] Quand on est arrivés en Australie, on a tous pris un petit coup de froid, voire un petit coup de peur. Ca ne rigolait pas. On nous a posés beaucoup de questions. Je pense que le premier qui toussait, il y avait vingt regards qui se braquaient vers lui !” affirme-t-il sur un ton humoristique. “Ils ont l’intention d’avoir zéro cas de covid-19 donc on a quand même le sentiment d’arriver et de foutre un peu le bordel dans cette région. Je suis nostalgique de ce que j’ai pu vivre par le passé. C’était un métier de rêve… ” conclut le joueur de 29 ans.

Malheureusement, le Français n’est pas convié à l’ATP Cup, mais il compte bien se rassurer en participant à un ATP 250 dans les jours qui suivent.

Rémi PICOT

A lire aussi :

Tennis/ATP – Novak Djokovic: “Mes bonnes intentions ont été mal interprétées”

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique ATP