Nous suivre sur

Actus Sport

World Championship : une nouvelle proposition scandaleuse

La nouvelle proposition pour le World Rugby Nations Championship par World Rugby exclut une nouvelle fois les Fidji et le Japon. Leur rentrée ne serait effective qu’à partir de 2026 ! 

Une nouvelle proposition scandaleuse de World Rugby

Selon le Herald,  la dernière formule proposée par World Rugby propose que la compétition débute en 2022 avec seulement 10 nations auxquelles viendraient s’ajouter 12 équipes du Sud à partir de 2026. Les 10 nations de départ ne serait autres que celles du Four Nation et du Six Nations. Cette formule exclue  le Japon et les Fidji pour les quatre premières années, vainqueur à eux deux de la France, l’Italie et l’Afrique du Sud au cours des dernières saisons. Une honte surtout lorsqu’on sait que ces deux nations, plus la Géorgie, figurent actuellement dans le top 12 mondial alors que l’Italie n’occupe que la 14e position.

Cette proposition est d’autant plus étonnante que les quatre pays de SANZAAR ont tous publiquement soutenu un modèle à 12 équipes ainsi que la promotion et la relégation. La principale opposition à la concurrence proviendrait de l’Irlande et de l’Ecosse. Une opposition difficilement compréhensible car les 2 nations intégreraient la division hémisphère sud. À moins qu’encore une fois; ce soit le fait de devoir partager le gâteau avec d’autres nations qui pose problème pour les nations anglo-saxonnes.

Le modèle à 10 équipes pour un accord rapide

Selon le Herald, une source suggère qu’un modèle à 10 équipes serait le moyen le plus rapide de conclure l’accord, car il ne nécessiterait aucune extension du Four Nations ou du Six Nations. D’autres sources ont également déclaré au média australien qu’il s’agissait de la proposition la plus détaillée proposée par World Rugby.

La compétition sera discutée lors de la prochaine réunion du World Rugby à Dublin la semaine prochaine mais les syndicats ne sont pas obligés de signer des négociations exclusives avec le détenteur des droits Infront Sports avant la fin du mois. La situation de certaines fédérations pourrait toutefois accélérer  le processus. En effet, l’Afrique du Sud, l’Australie, l’Argentine et le Pays de Galles, en particulier, ont désespérément besoin d’une injection financière découlant de l’accord Infront de plusieurs milliards de dollars. De plus, les récentes annonces concernant les coupes budgétaires de la part de Foxtel (un diffuseur payant australien) vont forcer les fédérations de la SANZAAR à faire le pressing pour avoir une réponse de la part des fédérations de l’hémisphère nord.

La situation pourrait donc rapidement se décanter pour une compétition  que le World Rugby s’efforce toujours de faire passer malgré l’opposition générale du monde du rugby qu’elle soit professionnelle ou populaire.

À lire également : Un nouveau manager pour l’Italie

Titouan Hauchart

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Le Sport Hors Terrain

Plus d'infos dans la rubrique Actus Sport