Nous suivre sur

Breaking News

16 faits insolites lors des JO (Partie 1)

La folie soviétique :

Lors des Jeux de 1972, l’haltérophile David Rigert est le favori de sa catégorie des mi-lourds. Malheureusement pour lui, les choses ne se passent pas du tout comme prévu ; il rate complètement son tournoi et ne repart avec aucune médaille. Le soviétique va alors complètement perdre pied, il va se taper la tête contre les murs, s’arracher des poignées de cheveux. Pour le calmer, il a fallu l’intervention des autres concurrents avant qu’il ne se blesse sérieusement. 4 ans plus tard, il deviendra champion olympique.

Une moustache prise au sérieux : 

Toujours en 1972, l’américain Mark Spitz remporte 7 médailles en seulement 8 jours, en battant sur chaque épreuve le record du monde. Les journalistes face à autant de réussite lui demandent son secret. Le nageur avec humour leur rétorque que c’est grâce à sa moustache ; celle-ci empêche l’eau d’entrer dans sa bouche et lui fait donc gagner du temps. Une blague que ses concurrents russes ont pris au sérieux, qui un an plus tard se présentent dans les bassins avec une moustache !

Scandale :

Encore lors de ces mêmes Jeux Olympique de 1972, à Munich, une énorme polémique éclate lors de la finale de basketball entre les Etats-Unis et la Russie. A 3 secondes de la fin, les américains prennent l’avantage mais l’arbitre siffle 1 seconde avant la fin du match car les russes avaient demandé un temps mort qui a été oublié. Une nouvelle remise en jeu est alors effectuée mais les russes ne marquent pas et les américains sont champions. Oui mais voila qu’un officiel décide, contre tout attente, de faire rejouer ces 3 secondes car le chronomètre était mal réglé ! Les russes parviennent finalement à marquer. Malgré la réclamation des Etats-Unis, ce sont bien les russes qui l’emportent 51 à 50. En guise de protestation, les américains décident de ne pas participer à la cérémonie et refuseront leur médaille d’argent.

Un mental d’acier :

En 1912, Dick Williams est à bord du Titanic. L’américain survit à la catastrophe et refuse de se faire amputer des deux jambes bien que celles-ci soient restées des heures entières dans l’eau glacée. Cette décision fut la bonne puisque 1 an plus tard, Williams remporte sa première Coupe Davis ; il en remportera 6 au total, et 1 an après cette victoire, il gagnera l’US Open. En 1924, il deviendra même champion olympique en mixte avec Hazel Wightman.

 

Cyriane Viala

A lire aussi :

Insolite – Le Slam Ball

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News