Nous suivre sur

Autres sports

Rallye – Stéphane Peterhansel remporte le Dakar, 30 ans après son premier succès

“Monsieur Dakar” porte bien son nom ! Le Français a remporté son 14ème titre sur le mythique rallye-raid. Cette ultime étape a vu Carlos Sainz s’imposer devant Nasser Al-Attiyah. À eux trois, ils forment le podium final de Dakar 2021.

C’est fait pour Stéphane Peterhansel ! Épaulé par son nouveau copilote Édouard Boulanger, le Français a résisté dans la dernière spéciale à son grand rival, Nasser Al-Attiyah, pour filer tout droit vers le titre final. 30 ans après son tout premier sacre à moto en 1991, «?Monsieur Dakar?» remporte son 14ème titre sur le plus prestigieux des rallye-raids et son 8ème dans la catégorie auto.

Parti avec 15 minutes d’avance sur son dauphin au classement général, le pilote Mini a signé un nouveau numéro sur les 200km de spéciale au programme de cette 12ème étape. Peterhansel a concrétisé deux semaines d’une régularité exemplaire durant lesquelles il a fait preuve d’une excellente maitrise en évitant les principaux pièges du parcours et en résistant à la forte pression exercée par Nasser Al-Attiyah. “Monsieur Dakar” est donc apparu soulagé et fier de sa performance, sur la ligne d’arrivée d’une épreuve où, y triompher est exigeant dans tout les domaines.

« Il y a toujours autant de pression. Chaque course est toujours aussi difficile à gagner. Il faut vraiment se donner à fond, il faut être complet, il faut avoir une bonne voiture, un bon team et un top copilote. Mais malgré tout ça l’erreur est humaine, on peut facilement en faire une. Gagner une quatorzième fois, c’était important car il y a trente ans je gagnais mon premier Dakar à moto. C’était en 1991. » a déclaré le vainqueur.

Au classement final, il devance son plus grand rival de la compétition, Nasser Al-Attiyah (Toyota) de 14’51”, et son coéquipier l’Espagnol Carlos Sainz, son équipier chez Mini de plus d’une heure.

Déjà 11 podiums en 2021 pour “Monsieur Dakar”

Le désert saoudien n’a désormais plus aucun secret pour Stéphane Peterhansel. En maitrisant les 200km de la spéciale du jour, le Français a, une nouvelle fois, terminé sur le podium de l’étape. Il a pris la 3ème place derrière le Qatari Nasser Al-Attiyah et l’Espagnol Carlos Sainz, vainqueur du jour. Cette énième performance a permis au pilote Mini, de montrer qu’il avait conservé un excellent rythme tout au long de la compétition. Sur les douze spéciales de ce Dakar 2021, Stéphane Peterhansel est monté 11 fois sur le podium.

Avec Peterhansel et Sainz, Mini fait coup double

Si Yazeed Al Rajhi et Carlos Sainz se sont retrouvés au coude à coude dès le début de cette ultime étape, le Saoudien a malheureusement cassé son moteur dans les derniers kilomètres. Dans l’attente de son assistance mécanique, il a du laisser l’Espagnol filer seul vers la victoire d’étape, son troisième succès de l’année. Après avoir joué de malchance à de nombreuses reprises sur ce Dakar 2021, Sainz s’adjuge la dernière marche du podium final, à plus d’une heure de son coéquipier chez Mini, Stéphane Peterhansel.

Une maigre consolation pour le tenant du titre qui espérait réaliser le doublé. « Un podium c’est toujours important, mais je ne suis pas à 100 % heureux parce que nous avions la possibilité de rivaliser pour la victoire mais nous n’avons pas fait un assez bon boulot en navigation. Nous n’avons pas compris, et nous avons payé. Mais d’un autre côté, je suis heureux pour l’équipe et pour Stéphane, il a du mérite, on peut vraiment l’appeler « Monsieur Dakar ». C’est le même podium que l’année dernière, mais inversé ! » a-t-il déclaré.

Stéphane Peterhansel et son coéquipier Edouard Boulanger sur leur buggy Mini / Antonin Vincent (DPPI)

L’écurie allemande porte donc son quota de victoires d’étape à quatre sur cette 43ème édition, trois pour Sainz et une pour Peterhansel. Le français remporte également son troisième trophée avec Mini après 2012 et 2013.

Afrique, Amérique du Sud et Arabie Saoudite : Peterhansel a désormais triomphé sur tous les continents que le Dakar a rencontré.

A l’époque de sa première victoire, en 1991, le Français avait 25 ans, roulait en moto sous les couleurs de Yamaha et ne se doutait pas encore qu’il resterait lié à au mythique rallye-raid, jusqu’à décrocher un 14ème sacre, 30 ans après. Inarrêtable, jusqu’où ira-t-il ?

Hermine LEFEBVRE

A lire aussi :

Rallye/Dakar (Auto) – Sixième succès pour Al-Attiyah sur la 11e étape, Peterhansel file vers la victoire finale

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Autres sports