Nous suivre sur

Basketball

Basket/NBA – Un an de la mort de Kobe Bryant, le Black Mamba manque au sport

Il y a un an, Kobe Bryant perdait la vie en compagnie de huit autres personnes, dont sa fille Gianna, dans un accident d’hélicoptère. Nous sommes passés de la tristesse à la nostalgie. La nostalgie d’un joueur qui nous aura tous marqué et surtout un exemple pour toutes les nouvelles générations.

Il y a 4 jours, nous revenions sur le match historique de Kobe, et la performance individuelle la plus incroyable de l’ère moderne. Depuis sa mort, les hommages ne font que de tomber, des chaussures portées à tous les matchs, des joueurs tatoués (Lebron, Booker) des performances dédiées (Tatum, Young). Kobe a marqué la NBA mais aussi ses pensionnaires. Il est l’exemple de toute une génération.

En réalité, même un an après les mots sont difficiles à trouver pour parler de Kobe. Mais son coéquipier Pau Gasol l’a très bien fait :

C’est à chacun d’entre nous de s’approprier ce qu’il a laissé, pour offrir une certaine continuité à ce qu’il a fait. Propager ses valeurs et les garder vivantes. C’est ainsi qu’on parvient à les garder vivantes : on continue d’en parler, de les avoir dans nos penséesAprès sa carrière, il a embrassé tout ce qui était au-delà des frontières du basket. C’était magnifique et émouvant à observer, notamment cette connexion avec sa fille. Je suis sûr qu’il était aussi un bien meilleur mari pour sa femme. On voyait un Kobe plus chaleureux, loin du tueur qu’il était sur les parquets. C’était l’homme, le père, le mari, l’ami

Kobe le joueur et Bryant l’homme ne seront jamais oubliés et toujours idolâtrés.

Lucas Goedert

A lire aussi :

Basket/NBA – Il y a 15 ans, jour pour jour. Kobe en claquait 81

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Basketball