Nous suivre sur

Breaking News

Biathlon/Flashback – Emilien Jacquelin, un homme pour une course d’anthologie

Souvenez-vous, un jour de février 2021, le 14 exactement, un Français débarquait d’une autre planète pour marquer de son empreinte l’histoire du biathlon mondial. Emilien se présente en 3ème position au départ de la poursuite des championnats du monde de Pokljuka.

Le 12 février 2021, le sprint des championnats du monde est au programme. Cette course est décisive car elle donnera également l’ordre et les temps de départ pour la poursuite. Emilien Jacquelin, qui souhaite donc conserver son titre acquis en 2020, doit réaliser un sprint déjà très correct afin d’être au départ de la poursuite, au contact des meilleurs.

Emilien réalise une course quasi parfaite et finira en 3ème position avec un joli 9/10. Le 14 février arrive alors et l’armada française est bien présente pour venir glaner ce titre, mais attention aux Norvégiens et Suédois.

Le premier tir se déroule sans encombre pour un gros groupe de biathlète, seul Quentin Fillon-Maillet et Ponsiluoma craque avec deux fautes. Emilien, lui, réalise un tir déjà rapide et précis, et semble déjà dans une autre bulle. Il sort en tête, toujours accompagné d’un groupe de favoris.

Le Français arrive seul avec Johannes Boe sur le 2ème tir après un tour skié très rapidement, mais encore une fois Emilien va réaliser un second tir parfait avec une cadence impressionnante. Il fait même craquer le Norvégien et devient le seul leader de la course.

Il creuse, creuse… Et arrive sur les tirs debout avec plus de 20 secondes d’avance. La course qui était haut de gamme jusqu’à présent bascule maintenant en course hors normes, une course extraordinaire. Il réalise un nouveau 5/5 à la vitesse de l’éclair, à peine arrivé et déjà reparti, ses adversaires sont déjà au tapis.

25 secondes. C’est l’avance qu’Emilien possède sur ses premiers adversaires à l’entrée du dernier tir. Il s’installe, puis… Une, deux, trois, quatre et cinq cibles deviennent blanches ! Aucune hésitation, pas un seul signe de faiblesse et une vitesse d’exécution tout simplement hallucinante. Emilien remporte cette poursuite et conserve donc son titre, en dégoutant ses adversaires qui, en zone mixte, ne pourront qu’admirer la course de notre talentueux français.

Encore aujourd’hui, cette course transpire sérénité et victoire du début à la fin, quel souvenir !

Alexis Yvonnou

A lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News