Nous suivre sur

Catch

Catch – #SpeakingOut, des comportements inqualifiables révélés

Le mouvement #SpeakingOut a pris énormément d’ampleur ces dernières semaines dans le monde du catch. Le mouvement consiste à dénoncer les agressions sexuelles et pressions morales subies par les femmes dans l’industrie catchesque. Elles évoquent à travers des captures d’écrans et des témoignages précis des situations extrêmement graves. Hier on apprenait la suspension de Sammy Guevara après des propos tenus en 2016 envers Sasha Banks, mais plus de 70 catcheurs ont été dénoncés depuis quelques semaines. La vague de témoignages a débuté par les tweets mettant en cause différents lutteurs de la branche anglaise de la WWE : NXT UK. Mais le mouvement s’est exporté dans toutes les fédérations, ainsi AEW, Impact Wrestling, WWE, et énormément d’autres fédération y compris en France ont dû réagir. Des noms défilent sur le hashtag #SpeakingOut pour dénoncer les comportements inqualifiables des lutteurs.

 

Ainsi plusieurs superstars comme Matt Riddle, Jimmy Havoc, Jim Cornette, Joey Ryan ou encore le Velveteen Dream sont accusés. Matt Riddle est accusé par la lutteuse indépendante Candy Cartwright qui explique avoir été agressée sur un parking. Dans sa description, la victime explique avoir subi des violences sexuelles du lutteur de la WWE. Matt Riddle de son côté ni toutes accusations. Il a déclaré sur son compte Tweeter : “Pourquoi ment-elle ? Elle me harcèle depuis des années. J’ai dû changer mon numéro 3 fois et j’ai même essayé d’engager une injonction contre elle, mais je ne voulais pas gâcher sa carrière. Mon avocat et la WWE vont porter plainte pour diffamation et cyber harcèlement.”

Du côté de la fédération de Vince McMahon Riddle n’est pas le seul accusé. Jack Gallagher a été accusé de viol par deux femmes sur les réseaux sociaux. La WWE s’est séparé du lutteur il y a quelques jours sans lui souhaiter bonne continuation, phrase qu’elle écrit à chaque lutteur quittant la fédération, son licenciement est-il lié au mouvement SpeakingOut ?

Du côté de NXT, c’est le Velveteen Dream qui est accusé d’inconduite sexuelle. Déjà accusé en avril dernier, de nouvelles personnes se sont manifestées. La superstar n’a pas encore réagi aux accusations. Cependant la WWE elle, n’a pas tardé à réagir à toutes ces accusations. Dans un communiqué la compagnie de Stamford explique : “Les personnes sont responsables de leurs propres actions. La WWE n’a aucune tolérance pour les affaires de violence domestique, de maltraitance d’enfants et d’agressions sexuelles. Lors d’arrestation pour une telle faute d’un talent de la WWE, il sera immédiatement suspendu. En cas de condamnation pour une telle faute, le talent de la WWE sera immédiatement licencié.”

Du côté d’AEW, la suspension de Sammy Guevara n’est pas la seule sanction. La fédération de Tony Khan a aussi pris ses distances avec Jimmy Havoc qui a été accusé d’avoir agressé un fan pendant un événement indy il y a de nombreuses années. Il a aussi été impliqué dans une bataille avec Excalibur devant le président de l’AEW alors qu’il était alcoolisé. AEW a très vite réagi avec un communiqué expliquant : Nous souhaitons à Jimmy Havoc que le meilleur pendant qu’il reçoit un traitement et des conseils dans le but de surmonter les problèmes de santé mentale et de toxicomanie auxquels il fait face dans sa vie. Nous avons connaissance de tout ce qui a été dit au sujet de Jimmy. Nous évaluons son statut dans notre compagnie et nous prendrons une décision lorsqu’il aura réussi et complété sa réhabilitation.” Au niveau de Dynamite, il sera retiré des shows jusqu’à nouvel ordre.

Chez Impact Wrestling c’est autour de Joey Ryan d’être accusé d’attouchement par une catcheuse alors que les deux étaient ensemble dans une voiture en direction d’un show. La superstar a tenu à réagir sur les réseaux sociaux : “Après avoir parlé avec mon avocat, j’ai été avisé de ne pas répondre spécifiquement aux allégations présentement. Et la vérité est que je ne veux pas passer du temps à décrire quelles parties des histoires sont vrais, quelles parties sont différentes avec ce que je me souviens et quelles sont carrément fausses. Il est important pour moi d’utiliser cette plateforme pour prendre responsabilité et non essayer de minimiser les sentiments de quiconque qui a été blessé par moi afin de me sauver. Je sais que vous le savez, il y a quelques années, pendant une courte période, beaucoup de choses ont changées dans ma vie. Le Dick Flip est devenu viral. J’ai commencé à faire le tour du monde et vivre la vie rock n’ roll. J’ai été en contact avec beaucoup de gens, incluant des femmes. Et la vérité est que je n’ai pas toujours traité les gens avec respect. Et je reconnais qu’il était possible que j’engage des personnes en croyant qu’ils étaient intéressés par moi et envahissent leur espace personnel et les rendre mal à l’aise.

Il a commencé une thérapie en plus d’être sous médication afin de devenir une meilleure personne jour après jour suite à la séparation avec sa femme en 2018. Il déclare : J’ai travaillé fort pour que le catch soit un endroit sécuritaire et accueillant pour tous. Je vais travailler d’avantage à l’avenir pour compenser mes lacunes du passé. Avec tous les différents mouvements sur les réseaux sociaux qui se produisent actuellement, nous devons saisir cette occasion pour écouter et apprendre et continuer de s’améliorer à chaque jour. Pour l’instant Impact n’a pas encore pris de décision quant au futur de sa superstar.” Actuellement Joey s’est effacé des écrans. Quelques heures plus tard son message n’est plus disponible car il a supprimé son compte Twitter. Il a aussi supprimé le compte Twitter de la compagnie de catch qu’il avait fondé à Los Angeles en Californie sous le nom de ”Bar Wrestling”. Ainsi que sa boutique de tee-shirts sur le Pro Wrestling Tees.

Mais Ryan n’est le seul lutteur accusé à Impact. Des noms comme Dave Crist et Michael Elgin circulent également. La fédération a tenu à réagir avec un communiqué.C’est une valeur fondamentale pour nous de diriger avec respect et intégrité notre entreprise, en fournissant un environnement de travail sûr et sécuritaire pour nos employés et nos talents. Nous suivons attentivement les diverses allégations formulées par le biais des réseaux sociaux et examinons tout incident impliquant des talents ou du personnel d’Impact Wrestling afin de déterminer une ligne de conduite appropriée.” Des superstars du monde entier ont adressés leurs soutiens, aux victimes de ces agressions. Big E, Paige et plein d’autres ont montrés du soutien à cette cause.  Je prie pour que notre industrie soit rapidement débarrassée de tous ces prédateurs et agresseurs. À tous ceux qui ont le courage de raconter leur histoire, je suis tellement désolé que vous ayez dû endurer cela”, déclare Big E sur Twitter. “Je viens juste de venir voir sur les réseaux sociaux et wow. Je vois tellement d’entre vous parler contre ces monstres et ça me rend si triste de voir ce que vous avez enduré, mais fière de voir que vous avez pris la parole. Continuez d’utiliser votre voix. Nous vous aimons et nous vous soutenons”, explique Paige sur le même réseau

 

La police britannique a ouvert une enquête sur les allégations dont font l’objet l’industrie du catch anglo-saxonne. L’industrie du catch est rattrapée par ces démons et chaque heure, chaque jour, de nouvelles accusations voient le jour sur les réseaux sociaux. Des expériences traumatisantes nous sont livrées et des idoles voient leur passé les rattraper. Le catch est en train de changer. La dénonciation est massive et ne laissera pas indemne un business si secret pour le public. L’Hexagone ne semble pas épargné non plus. Des témoignages de jeunes fans et lutteuses commencent à se faire entendre, même si la loi du silence semble encore dominante. La peur doit changer de camp.

Hanini Nathan

à lire aussi:

WWE – L’Undertaker pourrait prendre sa retraite

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Catch