Nous suivre sur

Breaking News

Cycles Bertin: le vélo 100% sur-mesure à la sauce bretonne

Les Cycles Bertin sont aujourd’hui l’une des marques qui illustre le mieux la renaissance du savoir faire de la fabrication de cycles français. En proposant une offre inédite de personnalisation et d’accompagnement du client, la fabrique bretonne ne cesse de grandir depuis sa création en 2015. A travers leurs différents produits ils n’ont qu’un objectif, conquérir les coeurs des cyclistes de l’hexagone grâce au charme du sur-mesure et de la fabrication française.

 

La philosophie Bertin 

Ce pari fou lancé par Mickael Bertin, créateur et PDG de l’entreprise en 2015 en installant une fabrication de cycles à Quimper en Bretagne, semblait impossible. Pourtant, l’entreprise possède aujourd’hui 4 employés et propose une vingtaine de produits différents à travers un maillage de plus d’une centaine de revendeurs en France et en Belgique qui mettent en lumière la qualité et l’élégance des vélos Bertin.

Le secret d’une telle réussite ? S’inscrire dans le créneau du 100% personnalisable alors que toutes les marques se penchent vers la standardisation afin de réduire les coûts de production. Les Cycles Bertin nagent à contre-courant en proposant à chaque client un vélo unique de par ses choix. Le client peut configurer entièrement son vélo selon ses envies, sa morphologie et son budget. Chaque composant du vélo doit être choisi par le client en partant simplement du groupe de transmission en passant par la selle, le cintre, la potence, la cassette, les roues… et surtout le coloris créé spécialement selon le goût du futur propriétaire. Les Cycles Bertin peuvent aller encore plus loin pour que le vélo puisse correspondre parfaitement aux demandes du client en créant des géométries de cadres sur-mesure. Le but est d’être à l’écoute pour satisfaire au mieux le client quelque soit la discipline, qu’il pratique, route, gravel, cyclo-cross, VTT et quelque soit son niveau.

 

La marque bretonne pousse cette satisfaction du client à l’extrême sans hésiter à mettre d’énormes moyens pour aider chacun à faire du vélo. Au printemps, les Cycles Bertin ont même travaillé sur une demande très particulière d’un client ayant des soucis de santé et ne pouvant plus chevaucher une monture traditionnelle. Grâce à leur proximité avec leur fabriquant artisanal de cadres, ils ont pu réaliser un cadre complètement sur-mesure avec des géométries introuvables dans le commerce traditionnel. Le client ayant certains problèmes de souplesses, l’artisan a conçu un cadre plus court en terme de longueur avec une douille surélevée et une barre horizontale abaissée afin de permettre au client de monter sur le vélo et d’y avoir une position la plus droite possible. Telle est la force de cet artisanat et de cette proximité, sans ces deux notions fondamentales de l’entreprise, jamais le client n’aurait pu remonter sur un vélo. Cette magnifique oeuvre démontre l’importance d’une fabrique de proximité comme les Cycles Bertin qui peuvent se permettre d’écouter chaque requête de potentiels clients et de les satisfaire pleinement.

Le fameux vélo avec sa géométrie hors du commun

La cible visée par les Cycles Bertin était, au départ, un public d’amateurs de vélo pouvant se faire plaisir sur des machines ultras performantes et uniques. Mais aujourd’hui, la clientèle s’élargit grâce à l’arrivée de nouvelles gammes de vélos de ville et surtout de vélo électriques. En plus d’être à la pointe de la technologie sur les vélos musculaires, l’entreprise quimpéroise est précurseur sur le marché du vélo électrique sur route. Cette démarche s’inscrit pleinement dans leur philosophie de proposer des vélos adaptés pour chaque client et de permettre à tout le monde de pouvoir se faire plaisir à vélo.

Le Bertin C39, un des modèles caractéristiques des Cycles Bertin. Le même que celui du champion de Bretagne Florian Richeux.

Si vous voulez découvrir en avant-première les prochains modèles des Cycles Bertin et suivre toute l’actualité de la marque, je vous conseille de jeter un oeil sur les diférents réseaux sociaux Facebook et Instagram.

 

Une fabrication méticuleuse 

Afin de fabriquer leur vélo de la meilleure qualité qu’il soit, les Cycles Bertin ont su nouer des partenariats avec les plus talentueuses entreprises d’Europe qui travaillent les matériaux les plus performants du marché.

L’illustration parfaite en est le Bertin HMI Carbon ACR (à découvrir ici), le fleuron de la marque de cycle bretonne, aussi élégant que performant, n’a rien à envier aux vélos des coureurs du Tour de France. Il est même plus abouti, le label HMI est une certification de qualité pour désigner une production artisanale italienne (Hand Made Italia) . Le cadre et les composants carbones Bertin qui composent le vélo sont à base de carbone T1100 et T800 qui offrent une rigidité sans pareil, tout cela conçu à la main par un artisan Italien reconnu pour son savoir-faire du travail du carbone. Une véritable oeuvre d’art et une sacrée machine de course équipée de ses magnifiques roues carbone Bertin RG-50D (à découvrir ici). Le produit est disponible à partir de 4999€, prix pouvant varier selon la configuration du vélo. Cette machine à de quoi conquérir les coeurs des amoureux de la petite reine à un prix tout à fait cohérent.

Bertin HMI Carbone ACR disponible à partir de 4999€ (ici)

Les autres modèles de cadres carbone ou aluminium, qu’ils soient de type route, VTT, cyclo-cross ou Gravel comme le nouveau C132 (à découvrir ici) suivent aussi la filière italienne. En effet, Mickael Bertin travaille avec une équipe de recherche et développement basée sur un site industriel italien afin de bénéficier de la meilleure expertise qu’il soit. La réputation des constructeurs italiens n’est plus à faire, entre Bianchi, Colnago, Wilier, Pinarello et bien d’autres marques, toutes, sont aujourd’hui à la pointe de la technologie. Les Cycles Bertin veulent donc apprendre auprès des meilleures références du marché mondial de la bicyclette afin de créer le vélo le plus performant possible. Ce pourquoi l’équipe italienne supervise et vérifie l’intégralité de la production des cadres carbones afin qu’aucun défaut ne puisse avoir sa place dans le processus de fabrication. Les cadres aluminium et notamment les cadres en aluminium Dedacciai, le plus léger du marché, sont eux produits par un artisan italien spécialisé dans le travail de ce matériau. Les différents composants sont ensuite centralisés à Quimper, au siège de l’entreprise afin qu’ils y soient assemblés à la demande du client. C’est ensuite avec le plus grand soin que les vélos sont montés et réglés par un mécanicien spécialement formé.

Au cours de ce processus de fabrication, les maîtres-mots restent le soin et la qualité comme le démontre le partenariat avec un peintre de Quimper qui est en charge de colorer les différents cadres carbones. Une tâche risquée qui nécessite cette proximité afin que la fabrique puisse garder un oeil sur chaque étape de la production et qu’elle soit plus efficace en cas de retouche peinture à effectuer. Pour les Cycles Bertin, qualité rime avec proximité, puisque 100% de la production des cadres acier s’effectue sur le sol français. La volonté du circuit court s’avère être un succès d’un point de vue qualitatif et semble satisfaire le client à merveille.

Le gravel carbone Bertin C132 disponible à partir de 2599€ (ici)

 

L’électrique un pari pour l’avenir ?

Si aujourd’hui les vélos musculaires Bertin n’ont rien à envier aux modèles des plus grandes firmes du secteur, la petite structure bretonne veut se servir de l’électrique pour s’imposer comme un des leaders du marché français. Leur force, le vélo électrique sur route, un positionnement peu adopté par les grandes marques, plus attirées par les gains du vélo électrique de loisir. Dans ce domaine, les Cycles Bertin se sont même montrés précurseurs en devançant de nombreux poids lourds du marché tournés plutôt vers le VTT électrique ou le VTC électrique. A l’heure actuelle, 2 modèles sont disponibles à la vente le E-34, en carbone et le E-10, en aluminium. Mais ce n’est pas tout car dans la foulée, ils ont réussi à se glisser dans un créneau tendance, le gravel, en sortant le E-110, un des premiers gravel électrique du marché. 

Envie d’un vélo électrique carbone ? optez pour le Bertin E-34 disponible à partir de 6299€ (à découvrir ici)

Tous ces vélos électriques de hautes performances sont équipés de moteurs pédaliers ultras compacts et ultras légers de la marque Polini. Ils développent une puissance de 70 N.m permettant de rouler aisément avec l’assistance électrique jusqu’à 25km/h (vitesse limite légale pour les vélos à assistance électrique). Associé avec une batterie de 500 kw/h, le moteur est capable de vous assister entre 60 et 220 kilomètres. Une différence d’autonomie très importante qui varie selon les terrains sur lesquels vous roulez, la fréquence de pédalage (fréquence optimale conseillée 80 tour/minute) mais surtout suivant la puissance de l’assistance que vous souhaitez qui varie selon votre condition physique. 

Le réel avantage de cet assemblage est qu’il offre le parfait compromis entre poids et puissance puisque le E-10 en aluminium ne pèse que 14,7 kilos !! Pourtant, assemblé avec les composants les moins onéreux proposés, le modèle en carbone est encore moins lourd. Le cadre du E-34, permet encore d’alléger le vélo de 500 grammes ce qui permet d’emmener beaucoup plus facilement le vélo au delà des 25 km/h comme un vélo traditionnel. Le tout sans frein moteur puisqu’étant placé dans le pédalier, il n’empêche en aucun cas la parfaite rotation des roues.

Le Bertin E-10 moteur central Polini disponible à partir de 4 949€ (à découvrir ici)

Le moteur pédalier présente un autre avantage énorme que le poids ou la réduction des frottements, le moteur central est le moteur qui se rapproche le plus de la sensation de pédalage d’un vélo musculaire. Le moteur fonctionne avec des capteurs de puissance qui vous assiste proportionnellement à la puissance que vous développez. De ce fait, si vous appuyez plus fort sur les pédales vous aurez une assistance plus importante que si vous n’appuyez qu’à peine dessus

A l’heure actuelle, les Cycles Bertin proposent deux des vélos électriques de route les plus performants du marché, un modèle de gravel électrique presque inédit, un modèle de VTT électrique semi-rigide idéal pour les passionnés de sensations. Sans oublier toute une gamme de vélo électrique de ville à un rapport qualité/prix presque inégalé. Dans sa volonté d’expansion, l’entreprise ne s’arrête pas là et deux nouveaux modèles de vélos de routes électriques devraient voir le jour dans les prochains mois afin d’élargir la gamme sur un marché où la demande est toujours plus importante. Ce pourquoi un nouveau vélo de route électrique en carbone HMI (Hand Made Italia) devrait voir le jour prochainement afin de venir toucher les amateurs de très beau matériel. Un modèle moins onéreux avec un moteur situé dans la roue arrière est également à l’étude afin de toucher des budgets plus raisonnables cherchant un rapport qualité/prix optimal.

Le Bertin E-110, le gravel électrique par excellence disponible à partir de 5 399€ (ici)

L’aventure des Cycles Bertin est un réel coup de coeur, mêlant qualité, soin et proximité, la petite fabrication bretonne a trouvé la recette idéale pour conquérir le marché et faire rayonner l’image du cycle français. Pratiquants, passionnés ou critique d’art je vous invite à venir découvrir, directement sur le show room à Quimper, chez un revendeur ou sur le site internet, les produits des Cycles Bertin. (Cliquez ici pour accéder au site). Vous pouvez également suivre l’actualité de la marque via les réseaux sociaux Facebook et Instagram

 

Lucas Rathje & Axel Lhote

 

A lire aussi:

Miguel Angel Lopez enchaîne sur le Giro après le Tour de France

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Cyclisme

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News