Nous suivre sur

Breaking News

Cyclisme/Dauphiné – Formolo gagne la troisième étape après un raid solitaire de plus de 70km

Le Dauphiné a accouché d’une triste étape qui a été éclairée par la  magnifique victoire de l’italien, Davide Formolo. Il a fait en solitaire les 70 derniers kilomètres de l’étape. Les favoris viennent échouer juste derrière le coureur italien, Roglic et Pinot prennent  les deux bonifications.

La troisième étape du tour de Dauphiné fait 157km et se déroule entre Corenc et Saint-Martin-de Belleville.  L’étape risque d’être électrique car la distance est faible (pas du tout au final). Après la première grosse arrivée, hier, au col de Porte de nombreux coureurs ont perdu du temps. La troisième étape est l’occasion parfaite pour en reprendre. Il risque d’y avoir de nombreux coureurs qui veulent s’échapper. Les cyclistes passeront par le col de la Madeleine (17,3 kms à 8,3%) pointant à plus de 2000 mètres d’altitude. Puis, ils finiront par la montée de Saint Martin de Belleville. C’est une étape qui est propice aux grandes manœuvres offensives si les Jumbo-Visma sont défaillants. On notera l’abandon de Dan Martin et de Juan Pedro Lopez

Roglic a été époustouflant lors de la deuxième étape, personne n’a pu le suivre dans les derniers mètres du col. Il est le nouveau leader avec 12 secondes d’avance sur Thibaut Pinot et 14 sur Buchmann qui complètent le podium.

Le début d’étape est extrêmement animé. Les coureurs roulent à tambour battant afin de pouvoir prendre l’échappée de la journée. Au bout de 30km, neuf coureurs arrivent à sortir. On retrouve :

Bob Jungels (Deceuninck-Quick Step), Pierre Latour (AG2R La Mondiale), Davide Formolo (UEA-Team Emirates), Christopher Juul-Jensen (Mitchelton-Scott), Soren Kragh Andersen et Jasah Sütterlin (Sunweb), Guy Niv (Israel Start-Up Nation) Daniel Oss (Bora-Hansgrohe) et Maxime Chevalier (B&B Hôtels-Vital Concept p/b KTM).

L’échappée arrive avec près de 4 minutes d’avance, au premier col de la journée, sur le peloton emmené par les Jumbo-Visma. Dès les premières pentes, Pierre Latour et Formolo s’isolent en tête de la course. Puis le coureur italien le décroche et prend même du temps sur le peloton. Voyant que le temps augmente pour la tête de la course, environ 6 minutes, les coéquipiers de Nairo Quinatana décident de rouler… mais ne reprennent rien.

Formolo passe en première position devant Latour et Bob Jungels. Dans le peloton personne n’attaque et les Jumbo-Visma démarrent la descente en tête. Wout Van Aert l’a fait devant et grignote du temps sur l’homme de tête.  Le retard du peloton lors des premières rampes de l’ascension finale est de 5 minutes. Le prodige belge aura fait 40km en tête du peloton.

A 10km de l’arrivée, la physionomie de la course n’a pas changé. Il y a toujours un homme en tête, Formolo, et les Jumbo-Visma qui mènent le peloton. Alors que la montée commençait à être monotone, le coureur de la Bora, Lennard Kamna décide d’attaquer à 5km du final mais pour se faire vite reprendre. Formolo a toujours 2 minutes d’avance mais le peloton se rapproche à 4km. Au final, il arrive à finir, avec 30 secondes d’avance sur les favoris, au bout de l’effort.

Cette étape a été très décevante notamment à cause du contrôle de la Jumbo-Visma et la distance trop large entre les deux cols, plus de 30 km.

Classement de l’étape:

Classement Général

On notera la présence de deux français dans les 5 premiers. Roglic reste le solide leader de ce Dauphiné avec des coéquipiers qui savent le protéger.

Marius Villerio

A lire aussi

Critérium du Dauphiné / Étape 2 – Ineos n’aura rien pu faire face à Primoz Roglic !

 

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News