Nous suivre sur

Breaking News

Cyclisme/ Giro – Étape 9 – Jai Hindley s’impose au sprint, Juanpe Lopez toujours leader

Jai Hindley (Bora Hansgrohe) était le plus rapide des favoris au sommet du Blockhaus. Juan Pedro Lopez (Trek Segafredo) sauve son maillot de leader après une belle ascension pour 12 secondes.

Cette neuvième étape devait être la première à faire des écarts entre les favoris du classement général. Ces derniers devraient se jouer la victoire finale au sommet du Blockhaus si le peloton ne se fait pas piéger par l’échappée matinale.

Le profil de l’étape

Une échappée parfaitement controlée par le peloton

L’échappée met une quarantaine de kilomètres à se former. A l’avant, on trouve Felix Gall et Nans Peters (AG2R Citroen), Joe Dombrowski (Astana Qazaqstan Team), Filippo Zana (Bardiani-CSF-Faizané), Natnael Tesfatsion et Eduardo Sepulveda (Drone-Hopper Androni Giocattoli), Jonathan Caicedo (EF Education EasyPost), Diego Rosa (EOLO-Kometa) et James Knox (Quick Step Alpha Vinyl). Le peloton emmené par l’équipe de leader Juan Pedro Lopez (Trek Segafredo) va laisser un écart très faible afin que les favoris puissent se jouer la victoire d’étape. Le peloton va reprendre les derniers rescapés au pied de l’ascension du Blockhaus, à 15 kilomètres de l’arrivée.

Image
Les coureurs de l’échappée matinale n’ont jamais eu l’espoir de pouvoir se jouer la victoire au sommet du Blockhaus

Un sprint à six au sommet

C’est le train de la Ineos qui s’occupe de faire un premier écrémage. A 5 kilomètres de l’arrivée, c’est Richard Carapaz (Ineos Grenadiers) qui attaque le premier. Dans un premier temps, seul Mikel Landa (Bahrain-Victorious) et Romain Bardet (Team DSM) arrivent à le suivre. Derrière, c’est un autre trio qui tente de rentrer sur la tête de course avec Joao Almeida (UAE Team Emirates), Jai Hindley (Bora Hansgrohe) et Domenico Pozzovivo). Les poursuivants vont finalement réussir à rentrer et aucun coureur ne va réussir à s’isoler. Au sprint, c’est Jai Hindley qui est le plus rapide et qui lève les bras pour la deuxième fois sur le Tour d’Italie. Il devance Romain Bardet et Richard Carapaz.

Le classement de l’étape :

Des chamboulements au classement général

Juan Pedro Lopez (Trek Segafredo) termine quinzième et sauve son maillot rose de leader pour 12 secondes devant Joao Almeida. Deux français dans le top 10 avec Romain Bardet, troisième, et Guillaume Martin, sixième. Du côté des perdants, la plus grosse surprise est Simon Yates (Team BikeExchange-Jayco) qui a laché les roues à plus de dix kilomètres de l’arrivée et qui a passer la ligne avec onze minutes de retard sur Jai Hindley.

Le classement général :

Victor Maloeuvre    

A lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Cyclisme

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News