Nous suivre sur

Breaking News

Cyclisme/Mondiaux – Remco Evenepoel sur le toit du monde

Remco Evenepoel (Belgique) a remporté ce championnat du monde 2022 en solitaire, sans aucune concurrence. Le Belge devance Christophe Laporte (France) qui règle le sprint du peloton, Michael Matthews (Australie) prend la 3ème place.

Au programme de ce championnat du monde, un parcours long et difficile de 267 kilomètres avec un circuit final compliqué de 17 kilomètres dans les rues de Wollongong avec l’ascension du Mount Pleasant (1.1km à 8.6%)

Mathieu Van der Poel exténué

Alors que le Néerlandais était annoncé comme un des principaux favoris de ce mondial, on a très rapidement assisté à son abandon. Après avoir passé une partie de sa nuit au poste de police à la suite d’une altercation avec des adolescentes qui le dérangeaient dans son sommeil, le coureur n’avait plus la force de continuer la course.

Une course spectaculaire

Dès le départ nous avons pu assister à la formation de l’échappée matinale composée de 11 coureurs. Rapidement, de nombreuses attaques sont lancées pour intégrer l’échappée matinale, notamment celles de Pavel Sivakov et de Romain Bardet (France).

Par la suite, dès le premier passage au Mount Pleasant, à 194 kilomètres de l’arrivée, Tadej Pogacar accélère et teste le reste du peloton sans conséquences pour les favoris.

À 5 tours de l’arrivée, Quentin Pacher (France) met le feu dans le peloton et créé des cassures qui causent notamment l’isolement de Remco Evenepoel (Belgique) dans le groupe de chasse. D’autres favoris sont piégés dans le peloton.

Après de multiples attaques Remco Evenepoel, marqué par tous les membres du groupe de tête, réussit à s’échapper en compagnie de Alexey Lutsenko (Kazakhstan) au passage sur la ligne à deux tours de l’arrivée alors que le peloton était encore à 2 minutes du groupe de tête. Seulement 9 kilomètres après, Remco Evenepoel se sépare facilement du Kazakh dans les pentes du Mount Pleasant. Une poursuite s’entame alors entre Evenepoel seul en tête et un groupe composé de Pascal Eenkhoorn (Pays-Bas), Mauro Schmid (Suisse), Lorenzo Rota (Italie) et Mattias Skjelmose Jensen (Danemark). Pendant ce temps, le peloton des favoris s’enterre et s’observe malgré une tentative de Wout Van Aert (Belgique) dans le Mount Pleasant.

Un final décousu pour la médaille d’argent

Dans le dernier tour Pascal Eenkhorn (Pays-Bas) est lâché par le groupe de poursuite qui a pu revenir sur Alexey Lutsenko (Kazakhstan). Au passage du dernier kilomètre, tandis que Remco Evenepoel avait déjà levé les bras sur la ligne d’arrivée, ce groupe désorganisé permet le retour de Eenkhoorn qui a tenté de s’échapper avant de se relever. Le groupe s’observe encore à 700 mètres de la ligne. À son tour Jan Tratnik (Slovénie) tente de sortir en surprenant le groupe, alors qu’au même moment le peloton des favoris revient pour se disputer la médaille d’argent. On assiste alors à un sprint pour la seconde place remporté par Christophe Laporte (France) devant Michael Matthews (Australie) et Wout Van Aert (Belgique).

Le Français Christophe Laporte termine donc deuxième derrière le jeune prodige belge Remco Evenepoel. Michael Matthews, le local, complète ce podium, lui qui avait déjà terminé à deux reprises sur le podium des championnats du monde (2ème en 2015, 3ème en 2017).

Le classement de l’épreuve :

Remco Evenepoel (Belgique) devient donc le 19ème champion du monde belge. Il avait remporté plus tôt dans l’année son premier monument, Liège-Bastogne-Liège, et son premier grand tour, La Vuelta. Il est indéniablement, le coureur de l’année.

Hugo Duchaussoit

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Cyclisme

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News