Nous suivre sur

Breaking News

Cyclisme/ Nos favoris pour les Mondiaux 2022

Ce dimanche se déroule la 89ème édition des championnats du monde de cyclisme à Wollongong en Australie. Sur un parcours usant, le maillot arc-en-ciel devrait revenir au meilleur puncheur du peloton.

Le tracé de ces mondiaux reliera la ville d’Helensburgh à Wollongong. Le parcours est vallonné et favorise les puncheurs-sprinteurs. Les coureurs monteront une douzaine de fois l’ascension du Mt Pleasant. Cette montée, certes courte de 1.1 kilomètres, comporte des passages très difficiles permettant de nombreux mouvements de course.

Le profil de la course

Le retour du duel Wout van Aert-Mathieu van der Poel ?

Mathieu van der Poel et Wout van Aert s’affichent comme les deux favoris pour le maillot arc-en-ciel. D’un côté, le néerlandais arrive avec de la confiance. Il a récemment gagné le Grand Prix de Wallonie où il a impressionné. Il arrive avec une sélection néerlandaise construite autour de lui. Mathieu van der Poel fera équipe avec d’excellents puncheurs-rouleurs comme Dylan van Baarle ou Bauke Mollema.

Image
Le néerlandais a coché ces championnat du monde

Wout van Aert débarque, quant à lui, avec un peu moins de confiance que son homologue néerlandais. Le Belge a montré des signes de faiblesses sur les GP de Québec et de Montréal où il a terminé quatrième puis deuxième. Il a été battu par deux fois par des coureurs participants aussi aux Mondiaux. Toutefois, Wout van Aert reste une valeur sûre pour la sélection belge. Le coureur de 28 ans sera accompagné par Remco Evenepoel, qui peut faire partie des meilleurs, Quinten Hermans ou encore Jasper Stuyven.

Image
Pour la troisième fois consécutives, Wout van Aert fait partie des favoris pour le titre de champion du monde

Tadej Pogacar en arbitre

Après sa victoire sur le GP de Montréal, au début du mois, Tadej Pogacar vient en qualité de favori pour ces Mondiaux à Wollongong. Le Slovène a montré qu’il était l’un des meilleurs voire le meilleur puncheur du peloton. En plus, il pose le vélo en Australie avec une sélection construite autour de lui. Au Canada, il a montré qu’il était aussi capable de s’imposer dans un sprint en petit comité.

Image
Après sa décévante deuxième place sur le Tour de France, Tadej Pogacar a fait de cette course des championnat du monde son objectif

Julian Alaphilippe et l’Équipe de France peuvent-ils faire le triplé ?

Comparé aux deux dernières années, Julian Alaphilippe arrive en Australie avec un peu moins de confiance. Sur un parcours qui lui convient bien, le niveau de l’Auvergnat reste une énigme. Il n’a plus couru depuis son abandon sur le Tour d’Espagne et il est sur une saison 2022 assez décevante ponctuée par la malchance. La France propose une sélection homogène avec de nombreux coureurs pouvant avoir des ambitions.

L’arrivée surprise de Benoit Cosnefroy montre que le puncheur normand, qui a remporté le GP de Québec, aura un rôle important à jouer sur la course. Valentin Madouas fait aussi partie des gros outsiders pour le titre. Le Breton réalise la meilleure saison de sa carrière et arrive en forme. Sur le Tour du Luxembourg, il y a une dizaine de jours, il a dominé les débats et montré qu’il était le plus fort sur les étapes difficiles.

Les principaux outsiders de la course.

A domicile, la sélection australienne pourra compter sur Michael Matthews qui retrouve son meilleur niveau cette saison. Dans le même profil, Biniam Girmay est un coureur à suivre pour l’Erythrée. Il fait partie des sprinteurs capables de passer les bosses avec les meilleurs. L’Italie est en Australie avec une équipe homogène et compétitive. Lorenzo Rota, Alberto Bettiol et Andrea Bagioli seront des coureurs à suivre dimanche.

Image
Michael Matthews sera l’australien à suivre sur la course en cas d’arrivée au sprint

Nos favoris pour les Mondiaux

**** Wout van Aert

*** Tadej Pogacar, Mathieu van der Poel,

** Julian Alaphilippe, Michael Matthews, Biniam Girmay, Benoit Cosnefroy, Remco Evenepoel, Andrea Bagioli

* Christophe Laporte, Mikkel Honoré, Alberto Bettiol, Valentin Madouas, Lorenzo Rota, Magnus Sheffield, Fred Wright, Matias Skjelmose, Ethan Hayther, Bauke Mollema

Victor Maloeuvre

A lire aussi :  

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Cyclisme

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News