Nous suivre sur

Breaking News

Cyclisme/Tour de Romandie/ Étape 2- Sonny Colbrelli prend le meilleur au sprint, Ineos toujours parfaitement placé au général

Le parcours du Tour de Romandie prend de la hauteur sur cette deuxième étape de 165,7 km entre La Neuveville et Saint-Imier. Au total, ce sont 6 difficultés au programme aujourd’hui avec 6 ascensions en 2ème catégorie et la dernière du jour dans les 15 derniers kilomètres classée en 1ère catégorie. Un terrain idéal pour des offensives entre puncheurs et les favoris pour le classement général.

Image

Le départ a été donné un peu après 13heures, ils sont 137 puisqu’Alexey Lutsenko (Astana Premier-Tech) et Dries Devenyns (Deceuninck Quick-Step) n’ont pas pris le départ. Dès le départ le rythme est soutenu et de nombreuses tentatives se succèdent. Mais après 20 kilomètres couverts, personne n’arrive à se détacher. De nombreux coureurs sont déjà distancés après la première montée du jour. Rappelons que 5 autres difficultés sont à parcourir. Une journée difficile pour certains hommes qui s’annonce.

Dès les premières pentes de la côte de Prêles, Erik Baska a été distancé et met pied à terre, il abandonne la course. A l’avant course, un groupe de six s’est détaché dans la montée de Prêles. On retrouve à l’avant Hermann Pernsteiner (Bahrain-Victorious), Christopher Hamilton (Team DSM), Davide Villella (Movistar Team), Rein Taaramäe (Intermarché-Wanty-Gobert Materiaux), Antwan Tolhoek (Team Jumbo-Visma) et Jonathan Caicedo (EF Education-Nippo). L’écart stagne vers les 1’30. Peter Sagan est victime d’un incident mécanique au sein du peloton.

Image

Depuis le départ de cette étape, le peloton est géré par les coureurs de l’équipe Ineos Grenadiers ne laissant pas énormément de champ à l’échappée qui a compté un maximum de 2’15 et maintenant, elle dispose d’environ 1’30. Nous apprenons un nouvel abandon, de retour de blessure, Sam Bewley (Team BixeExchange) quitte le Tour de Romandie.

L’écart est remonté d’une minute et est désormais de 2’35 à 75 kilomètres de l’arrivée. Lors du passage au ravitaillement dans le peloton, Au passage au ravitaillement, Stephen Williams est tombé mais il repart sans trop de difficulté. 10 kilomètres plus tard, les coureurs sont dans une côte non répertoriée (2km à 6%), l’écart est retombé sous les deux minutes. Certains coureurs étaient à la peine en queue de peloton.

Le rythme est monté d’un cran sous l’impulsion des Ineos Grenadiers, l’écart est descendu considérablement, 1’18 à 52,5 kilomètres. Rein Taaramäe a accéléré au second passage sur la ligne et a pris quelques longueurs sur ses 5 cinq compagnons d’échappées avec environ 15 secondes. L’écart est remonté aux alentours des 2 minutes.

Image

Le coureur d’Intermarché Wanty-Gobert Materiaux, Rein Taaramäe a finalement creusé un gros écart sur ses anciens compagnons, il possède 1’40 d’avance et 1,54 sur le peloton dans les 30 derniers kilomètres. Il sera donc seul a essayer de résister au retour du peloton toujours mené par la formation des 3 premiers du général (Ineos Grenadiers).

On attaque la dernière montée du jour avec le Col de la Vue-des-Alpes, l’écart n’est plus que d’une petite minute pour le coureur en tête. De nombreux coureurs se relèvent comme Peter Sagan, Philippe Gilbert…

L’écart étant fortement retombé, l’homme de tête coupe son effort et se fait rattraper par l’avant garde du peloton. Des coureurs sont partis en contre à 3 kilomètres de la fin de la montée du jour mais derrière on ne laisse pas pas partir. Rohan Dennis, leader de la course est obligé de faire le travail pour Ineos Grenadiers.

Image

Michael Woods (Israel Start-Up Nation) veut accélérer, Kenny Elissonde (Trek-Segafredo) et Sepp Kuss (Jumbo Visma) possèdent quelques longueurs mais sont rapidement repris par Rohan Dennis. L’équipe Britannique gère parfaitement les attaques pour l’instant. Le groupe possède seulement une trentaine d’unités. Présent dans l’échappée aujourd’hui, Christopher Hamilton (Team DSM) vient d’abandonner.

On va sûrement assister à un sprint massif, de nombreux puncheurs, sprinteurs sont encore présents comme Sonny Colbrelli (Bahrain Victorious), Diego Ulissi (UAE Team Emirates), Clément Venturini (AG2R Citroen Team), Patrick Bevin (Israel Start-Up Nation), …

Une autre formation vient rouler dans les 4 derniers kilomètres avec la Bahrain Victorious. On commence à se mettre en ordre de marche pour bien replacer les leaders et les prétendants à la victoire du jour.

A deux kilomètres de l’arrivée, Ben O’Connor tente de partir mais Rohan Dennis est impressionnant et rentre en costaud. Nous sommes dans le dernier kilomètre, Bahrain Victorious emmène parfaitement Sonny Colbrelli au sprint devançant Patrick Bevin. Marc Hirschi vient chercher la troisième position. Clément Champoussin, premier français prend un belle 4ème place.

L’arrivée en vidéo :

Le classement de l’étape :

Image

Le classement général :

Image

Théo Carlu

A lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Cyclisme

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News