Nous suivre sur

Breaking News

Cyclisme – Wout Van Aert rêve du maillot arc-en-ciel pour 2021 !

De retour au sein de la Jumbo-Visma en stage après la saison de cyclo-cross, Wout Van Aert s’est exprimé dans une longue interview pour la RTBF.

Vice-champion du monde de cyclo-cross derrière Mathieu Van der Poel, Wout Van Aert s’est confié sur ses objectifs pour l’année 2021 ainsi que sur son état de forme avant d’attaquer d’ici peu la saison sur route. Entre Tour de France et Jeux Olympiques, le Belge devra être dans la même forme que la saison précédente pour atteindre ses objectifs.

Concernant ses sensations après sa saison dans les sous-bois, Van Aert déclare : “Je suis fatigué de temps en temps mais je pense que c’est toujours plus dans la tête que physiquement. J’ai pris une bonne semaine de vacances après les championnats du monde. Et puis on est parti en stage à Ténérife. Les prochains objectifs approchent déjà donc la motivation est là et c’est important de rester frais”.

Le bilan de la saison de cyclo-cross

Tout au long de la saison, notamment sur la Coupe du Monde, on a pu voir que Wout Van Aert était revenu à son meilleur niveau pour rivaliser avec Mathieu Van der Poel, c’est d’ailleurs ce qu’il a ressenti. “Ça fait 2 ou 3 ans que je n’avais plus eu les sensations de cet hiver. J’étais vraiment capable de me battre avec Mathieu Van der Poel et ça, c’était plus difficile ces dernières années. C’est dommage de ne pas avoir gagné les championnats du monde. C’est l’épreuve la plus importante en cyclocross. Mais c’est toujours un sport mécanique et on l’a vu à Ostende”.

Les Strade Bianche et les championnats du monde sur route en ligne de mire

Le Belge de la formation Jumbo-Visma reprendra sa saison d’ici peu, sur les Strade Bianche, une course qu’il affectionne tout particulièrement puisqu’il en est le vainqueur sortant. “C’est le mix parfait entre le parcours d’une classique et les petites montagnes. C’est très dur et avec les secteurs gravel c’est une bonne combinaison entre technique et force. Les côtes sont toujours dures et pas trop longues. La première fois que j’ai fait cette course j’étais motivé mais je n’étais pas du tout préparé. J’ai fait une troisième place directement donc c’est devenu une des plus belles courses pour moi. C’était une grande émotion. C’était ma première grande performance en World Tour”.

Ses grands objectifs pour cette saison restent comme pour 2020, le Tour de France, les Championnats du monde ainsi que les classiques comme Paris-Roubaix ou le Tour des Flandres. “J’ai trois périodes où je veux être dans ma meilleure forme. Mais si je dois choisir un objectif plutôt qu’un autre, je dirais les championnats du monde en Belgique à Louvain. Je pense que c’est un parcours de classique avec des petites côtes et des pavés. Il y a donc des possibilités pour moi. Mais je veux aussi gagner une classique au Printemps. Et après faire un bon Tour de France avec l’équipe. Je pense que c’est trois grands objectifs mais si je dois choisir, je dirais les championnats du monde en Belgique”.

Dorian Parisse

À lire aussi :

George Bennett, champion de Nouvelle-Zélande sur route

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News