Nous suivre sur

Equitation

Equitation/ CSO- Chesall Zimequest tire sa révérence

A 17 ans, l’alezan prend désormais le chemin des prés, et quitte la scène sportive.

Quelques mois après l’annonce du départ à la retraite de l’incroyable Hermes Ryan des Hayettes, Simon Delestre a annoncé sur ses réseaux sociaux que son crack, Chesall Zimequest ne reviendrait plus sur les terrains de concours : “Notre cher Chesall ne reprendra pas la route des concours et coulera des jours heureux au parc. Quelle carrière et quel palmarès !” 

Chesall laisse un immense palmarès, il a d’abord été monté par l’allemand David Will puis le slovaque Bronislav Chudyba. Le fils de Casall est arrivé dans les Écuries de Simon Delestre en 2015, et ils se sont rapidement illustrés dans des épreuves jusqu’à 1,50m. Il était notamment sans-faute lors des Brussels Stephex Master en septembre 2015, son premier Grand Prix 5*. 

1 an après, il démontre une progression tout simplement incroyable, avec des statistiques hors du commun. Il se classe dans 15 Grands Prix en seulement une année :

-8ème à Lyon

-7ème lors du Grand Prix de Bâle et Leipzig

-4ème à Hong-Kong

-3ème à Vienne

-2ème à Rome et Vérone

Il serait long d’énumérer toutes les belles performances de l’alezan, mais tout le monde retient ses 13 sans-faute consécutifs dans différents Grand Prix :  le CSI 3* de Knokke avec sa victoire en 2016, le Grand Prix 5* Rolex de Bois-le-Duc où il avait terminé 7ème en 2017.

C’est grâce à Chesall Zimequest que Simon Delestre a atteint le « graal » en 2016, autrement dit la place de numéro 1 mondial. Il avait également été élu meilleur cheval du monde ! 

Les années suivantes, le hongre de Simon Delestre n’a pas démérité, ils s’offraient tous les deux les deuxième et troisième places des Grand Prix 5* de Waregem et Bordeaux en 2018 et 2019. 

Plus discret ces deux dernières années, le hongre a terminé sa carrière sportive il y a un an avec une troisième place dans un Grand Prix 5* de l’Hubside Jumping de Grimaud, reflet d’une carrière très réussie et régulière pour ce cheval aussi sensible que généreux. 


Chesall Zimequest c’est en quelques chiffres, vingt-neuf victoires internationales et trente classements en Grands Prix dont quatre victoires (à Megève par deux fois en 2017 et 2018, Knokke et Valence en 2016). 

“Ta personnalité attachante, ta délicatesse nous manquent déjà. Merci pour tout ce qu’on a fait ensemble ! Quelle époque… Belle retraite Chesall !” a conclu Simon Delestre dans son message.

Amélie Lucas

A lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Equitation