Nous suivre sur

Autres sports

F1/GP du Canada – Un week-end à enjeux

Après deux ans d’absence, la Formule 1 pose à nouveau ses valises à Montréal pour le Grand Prix du Canada. L’occasion de confirmer pour les uns, et de faire taire les critiques pour les autres.

Pour Ferrari, l’enjeu est simple. Il faut rebondir après le zéro pointé à Bakou. L’écurie doit prouver qu’elle sait s’adapter et qu’elle est toujours dans le coup. Les faiblesses du moteur Ferrari ne seront pas réglées d’ici ce week-end mais il y a également un travail à faire sur les stratégies en course. Ces dernières sont souvent trop douteuses et ont jusque-là plus coûté que servi aux pilotes.

Chez Mercedes, on se demande si George Russell va continuer à dépasser les espérances de l’équipe. Arrivé en tant que numéro 2, le pilote britannique a terminé devant Lewis Hamilton à chacune des courses. Avec seulement 17 points de retard sur Charles Leclerc, Russell pourrait bien devenir un prétendant au top 3, si ce n’est plus. Confiant et audacieux, le “numéro 2” de Mercedes impressionne dans une monoplace loin d’être idéale.

Au Canada, deux pilotes évoluent à domicile, Nicholas Latifi et Lance Stroll. En difficulté l’un comme l’autre, les “fils à papa” essuient de nombreuses critiques et se font sans cesse surclasser par leurs coéquipiers (Sébastien Vettel et Alexander Albon). Le pilote Williams semble cependant moins “intouchable” que son compatriote. Certaines rumeurs placent même déjà Oscar Piastri dans son siège durant l’année 2022.

Premier rendez-vous du week-end, le vendredi à 20h pour les Essais libres 1.

Raphaël Romero

Retrouvez 100% de l’actu sport mécanique sur notre page Facebook

A lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Autres sports