Nous suivre sur

Autres sports

F2/Actu – Théo Pourchaire croit encore en ses chances pour le titre de F2

Auteur d’une belle première partie de saison avec une sixième place au championnat pour ses débuts en Formule 2, Théo Pourchaire espère encore remporter le titre à la fin de la saison.

Le plus jeune pilote de la grille de Formule 2 est décidément plein d’ambition. Dans un entretien accordé à Motorsport.tv à Londres, le pilote français Théo Pourchaire (ART) est revenu sur sa première partie de saison en F2 et sur ses ambitions à quatre meetings de la fin du championnat. Avec 43 longueurs de retard sur le leader Oscar Piastri (Prema), Théo Pourchaire reconnaît que la fin de saison sera compliquée mais veut encore croire en ses chances de titre. Jamais un pilote n’a remporté le championnat de Formule 2 en arrivant directement de la Formule 4, mais tel est l’exploit que le Français espère réaliser.

“C’est pas mal, c’est un très bon début de saison quand même, grâce aussi à la victoire et à la pole à Monaco”, a déclaré le jeune pilote français. “Je pense qu’en performance globale de la première partie de saison, je suis dans le top 5 très solidement. Après, il y a eu pas mal de problèmes mécaniques, pas mal d’accrochages. C’est vraiment dommage, parce que ça a terni un peu ce début de saison. Mais sinon je suis satisfait de ça. J’ai déjà pas mal de points de retard sur [Oscar] Piastri, mais ça peut le faire encore, ça peut le faire !”

Pour sa première saison en Formule 2, Théo Pourchaire a marqué les esprits en remportant sa première course à Monaco, l’un des rendez-vous les plus prestigieux de la saison. Cette prestation a suscité les jalousies de son coéquipier Christian Lundgaard, qui a lancé avant le meeting de Silverstone : “Quand on est en pole à Monaco, il suffit de ramener la voiture à la maison. Il y est parvenu, il a marqué de gros points à Monaco, et c’est aussi pour ça qu’il est à ce niveau au championnat.”

Une déclaration qui a surpris le Français, mais qui traduit aussi selon lui le manque d’ambition de son équipe. “Moi, j’ai la motivation qui est à 200%, je suis là pour gagner même si je suis le plus jeune. En tout cas, je donne tout pour gagner, je sais les sacrifices que fait ma famille. Je trouve que l’on perd nos espoirs de titre, que ce soit les mécanos qui perdent un peu de motivation, le coéquipier qui dit ça. Je ne savais pas du tout, ça ne me touche pas, mais c’est un peu bizarre qu’il dise ça.”

Il reste quatre meetings à Monza, Sotchi, Jeddah et Abu Dhabi dans cette saison de Formule 2, pour que Théo Pourchaire tente de décrocher le titre au terme de la saison.

Clément Van Meyel

A lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Autres sports