Nous suivre sur

Football

Foot/Europa League – Au terme d’un match spectaculaire, Leicester et Naples se quittent dos à dos

Pour cette première journée d’Europa League, Naples se déplace au King Power Stadium pour y affronter Leicester. Un match qui sur le papier, s’annonce spectaculaire. Effectivement, ce fût le cas, 4 buts mais pas de vainqueur, Leicester peut s’en mordre les doigts.

Compo Leicester :  Schmeichel – Castagne, Vestergaard, Evans, Bertrand – Soumaré, Pérez, Ndidi, Barnes – Daka, Vardy.

Compo Naples : Ospina – Di Lorenzo, Rrahmani, Koulibaly, Malcuit– Anguissa, Zielinski, Ruiz, Insigne, Osimhen, Lozano

Une première mi-temps où l’intensité est de mise :

Dès le début du match, les Foxes mettent le pied sur le ballon et assiègent le but d’Ospina. Barnes tente sa chance mais sa frappe fuit le cadre. Puis, Barnes centre parfaitement pour Ayoze Perez qui catapulte le ballon au fond des filets.
Naples réagit directement, les hommes de Spalletti se projetent rapidement. D’abord Osimhen, puis Malcuit par deux fois manquent l’égalisation pour le Napoli. L’intensité est le maître-mot de cette première période. Naples continue de se créer des occasions mais les coéquipiers d’Insigne ne parviennent pas à tromper Schmeichel qui s’interpose parfaitement sur une tête de Lozano. 12 tirs, 1 cadré, Spalletti sait ce qu’il doit changer.

Leicester peut avoir des regrets :

La deuxième mi-temps commence sur les mêmes bases que la première. Naples presse et gêne les Foxes à la relance. Leicester pense faire le coup parfait, mais le but de Daka est refusé pour hors-jeu. Enorme avertissement pour les hommes de Spalletti. Mais, quelques instants plus tard , Leicester marque définitivement le but du break. Barnes passeur décisif, puis buteur trompe parfaitement Ospina d’une belle frappe croisée. Le match s’emballe et d’un but somptueux Osimhen permet à Naples de réduire le score. Ce match est loin d’être fini. Leicester souffre, Soyuncu commet une grosse faute sur Insigne qui avait remporté son duel. Ce qui devait arriver, arriva, un centre de Politano déposé sur la tête de l’inévitable Osimhen permet à Naples d’égaliser. Osimhen porte Naples. Synonyme d’une équipe frustrée, Leicester termine à 10 après l’expulsion de Ndidi. Leicester peut avoir des regrets.

Au terme d’un match complètement fou, Leicester ne parvient pas à ramener 3 points précieux au King Power Stadium. Naples réussit un très bon coup en terre adverse.

Axel Wasselin

A LIRE AUSSI :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football