Nous suivre sur

Football

Foot/Europa League – Soirée cauchemardesque à Nice

Nice continue de croire à la qualification et accueille le Slavia Prague pour le compte de la 4ème journée d’Europa League.

 

Les compositions : 

OGC Nice : Benítez – Atal, Bambu, Nsoki, Lotomba – Lopes, Schneiderlin, Reine-Adélaïde – Gouiri, Maolida, Claude-Maurice.

Slavia Prague : Kolar – Masopust, Zima, Kudela, Dorley – Sevcik, Holes – Sima, Lingr , Olayinka – Kuchta.

 

Des Praguois qui montent en puissance !

Après une minute de silence en hommage à Diego Maradona, l’OGC Nice donne le coup d’envoi du match. Les duels sont très disputés dans cette première mi-temps et les deux équipes mettent beaucoup d’intensité. Les Niçois ont conscience de l’enjeu et ne se cachent pas. Ce sont pourtant eux qui se font punir dès la 14ème minute par un but de Lingr. Non attaqué aux abords de la surface, il déclenche une frappe à 20m de l’extérieur du pied qui finit dans la lucarne de Benitez, 1-0. Les Niçois tentent de répliquer à l’image de Maolida (20ème) ou Rony Lopes (41ème) mais rentrent tout de même aux vestiaires avec un but de retard. Prague a su monter en puissance pour imposer son jeu.

 

Une seconde mi-temps catastrophique pour les Niçois…

Nice revient avec de bonne intentions comme le prouve Jeff Reine-Adélaïde dès la 48ème minute avec une frappe qui oblige Kolar à sortir une parade de grande classe. Le match est plus tendu et les fautes se succèdent, l’arbitre n’hésite pas à sortir des cartons. A l’heure de jeu, Amine Gouiri vient redonner de l’espoir aux Aiglons avec un but de renard des surfaces, il pousse simplement le ballon dans le but vide après une erreur du gardien praguois, 1-1. Cependant, les visiteurs ne comptent pas en rester là et repartent de l’avant tout de suite après le but. Leurs efforts vont payer puisqu’ils réussissent à reprendre les devants dès la 64ème minute grâce à Olayinka. Dix minutes plus tard, le Slavia Prague vient sceller le sort du match avec un troisième but signé cette fois par Sima sur une tête qui trompe Benitez. Le score n’évoluera plus et Boudaoui se fera même exclure après avoir protester auprès de l’arbitre sur le carton jaune qu’il venait de recevoir.

 

Nice s’incline donc à domicile et se retrouve en ballotage défavorable pour la suite de la compétition.

Florian Pernin

A lire aussi :

Foot/Europa League – Lille et Milan se neutralisent

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football