Nous suivre sur

Football

Foot/ Ligue 1 – Lille renoue avec la victoire au stade Pierre-Mauroy

Le LOSC est attendu de pied ferme par les 30.000 supporters qui veulent une réaction. Le Stade de Reims souhaite continuer sa série d’invincibilité à l’extérieur. C’est le match idéal pour espérer grimper dans le classement.

composition des équipes : 

Lille (4-4-2) :

Grbic – Gudmundsson, Botman, Fonte (c), Çelik – T. Weah, Onana, André, J. Ikone – Burak, J. David

Stade de Reims (3-5-2) : 

Rajkovic – Abdelhamid (c), Faes, Gravillon – Konan, Munetsi, Matusiwa, Berisha, Foket – Mbuku, Van Bergen

Une première mi-temps à sens unique

Le stade de Reims donne le coup d’envoi dans une ambiance particulière. En effet, les Dogues ne sont pas contents des résultats de leur équipe qui pointe à la 15e place avant ce match.

Dès la première minute, les locaux ont l’occasion de mener au score. J. David récupère un ballon perdu par les rémois. Burak est trouvé dans l’espace et se retrouve face à Rajkovic. Il tente d’enrouler mais le cuir finit dans les gants du portier rémois.

Coup dur pour le stade de Reims. A la 4e minute, Berisha se blesse dans un duel et doit céder sa place. Ekitike rentre alors en jeu.

Les rouges et blancs essaient de reprendre le monopole du jeu et tentent d’étirer l’équipe lilloise.

Les nordistes prennent le jeu en mains et les occasions s’enchaînent. Gudmundsson tente une frappe aux abords de la surface à la suite d’un ballon mal dégagé par Van Bergen mais le ballon passe à coté de la cage de Rajkovic. On les retrouve quelques minutes plus tard.Après une bonne phase de jeu côté droit. Çelik trouve Burak dans l’axe qui joue en une-deux avec J. David, le turc se retrouve dans la profondeur mais le portier rémois anticipe bien.

Les rémois sont bien en place dans cette première demi-heure.

Mais très vite, les erreurs rémoises vont leur être fatales. Suite à un ballon perdu par Mbuku à la 31e minute, le LOSC joue la contre-attaque. Burak Yilmaz file à droite, il centre au second poteau et J. David place une tête. Les lillois mènent logiquement 1 à 0.

Les supporters exultent, la réconciliation semble en marche.

Le Stade de Reims encaisse un second but juste avant la mi-temps après un double corner frappé par Burak qui trouve Benjamin André au premier poteau. Les Dogues doublent la mise.

Johan Hamel renvoie les deux équipes aux vestiaires sur le score de 2 buts à 0 pour les locaux.

Des changements payants pour Oscar Garcia et le SDR

Le coach rémois, Oscar Garcia, prend ses responsabilités et remplace Foket par le jeune Kebbal.

Lille aurait pu plier le match à la 50e minute. Onana se projette dans la surface rémoise et parvient à glisser le ballon à J. David. Ce dernier, dos au jeu, se retourne et frappe. Le cuir s’écrase sur la barre transversale et sort en six mètres.

Le Stade de Reims réagit enfin, Kebbal reçoit le ballon dans la surface après un bon travail côté gauche. Il frappe mais le ballon est contré par un défenseur rémois avant de revenir sur Mbuku qui tire à son tour. Grbic est vigilant et capte la frappe.

Les rémois n’ont plus rien à perdre et le match devient intéressant. Des espaces se créent à l’image de Konan, qui donne à Munetsi. Il frappe mais Grbic se détend pour détourner le ballon. L’entrée en jeu du jeune Kebbal fait du bien à son équipe.

Double changement côté rémois à la 65e minute avec les sorties de Mbuku et Ekitike remplacés par Koffi et Flips.

5minutes plus tard, on retrouve les remplaçants rémois à la baguette. Flips donne le ballon à Koffi qui déborde côté gauche et parvient à centrer au sol. Munetsi n’arrive pas à dévier le ballon qui s’échappe au second poteau, Van Bergen frappe, seul face au but, sur la barre transversale. Alors que Munetsi reste au sol, M. Hamel est appelé pour un potentiel pénalty. Il se dirige vers l’écran de la VAR et le verdict est sans appel. Pénalty pour Reims à la suite d’une faute de Fonte sur Munetsi. Le jeune Flips (21ans, formé au LOSC) prend le ballon. Il s’élance et sa frappe frôle le montant de Grbic qui est battu.

Le stade de Reims relance ce match.

Les rouges et blancs dominent les dernières 15minutes mais ne parviennent pas à trouver la dernière passe. Les joueurs semblent agacés. Plus  les minutes passent, plus les lillois jouent la montre.

Malgré les 4minutes de temps additionnel, le Stade de reims ne parvient pas à égaliser dans un match où ils se sont réveillés bien trop tard.

Lille s’impose dans la douleur, mais l’objectif des trois points est assuré. Les joueurs parviennent à se réconcilier avec les supporters et doivent maintenant continuer sur cette lancée. 

Corantin Verlet

À lire aussi :

Foot/Ligue 1 – Les chiffres records de la campagne d’abonnements de l’OM

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Football

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football