Nous suivre sur

Euro 2021

Foot/Match amical – Des Three Lions timide face à l’Autriche malgré la victoire

A l’occasion du premier match de préparation pour l’Euro, l’Angleterre recevait l’Autriche au Riverside Stadium de Middlesbrough. Les Britanniques s’imposent (1-0) de justesse grâce à Saka dans un match sans grande intensité qui a vu les Three Lions buter sur un bloc Autrichien resserré. 

Compositions :

Angleterre – Gareth Southgate – 4-3-3

Pickford – Alexander-Arnold – Coady – Mings – Trippier – Rice – Grealish – Bellingham – Lingard – Saka – Kane 

Autriche – Franco Foda – 3-5-2

Bachmann – Friedl – Hinteregger – Dragovic – Lainer – Alaba – Laimer – Baumgartner – Schlager – Sabitzer – Kalajdzic 

Dans une formation remaniée, Gareth Southgate a mis au repos quelques cadres comme Stones, Foden, Mount ou Sterling, des joueurs qui ont joué la finale de Ligue des Champions samedi dernier. Mings et Coady forme la charnière centrale en l’absence notamment de Maguire toujours indisponible dû à une blessure. Une formation avec quelques très jeunes joueurs comme Jude Bellingham (17 ans) aligné au milieu terrain accompagné par Declan Rise (22 ans). Bukayo Saka (19 ans), l’ailier des Gunners, est titularisé pour la première fois. Plusieurs joueurs sont aussi présents alors qu’ils n’ont pas été retenus dans la liste définitive des 26 comme Jesse Lingard ou James Ward-Prose, lui sur le banc. Coté Autrichien, le sélectionneur a aligné son 11 type dans une défense a 3 avec notamment Sabitzer, Alaba et Hinteregger auteurs de belles saisons en Bundesliga. 

Un début de rencontre haché

A l’entame on voit deux formations qui se mettent doucement en place. Dans un premier temps, l’Angleterre laisse les Autrichiens faire le jeu. Après 5 minutes de jeu, les Three Lions commencent à prendre le tempo en main mais ne se montrent pas très dangereux. On sait qu’historiquement la sélection anglaise n’est pas couronnée de succès notamment à cause d’un manque de cohésion. On pense aux rivalités entre clubs britannique lors des années 2000 alors que la sélection anglaise comptait des talents exceptionnels. Loin de nous l’idée de faire des conclusions hâtives dès la première apparition des Anglais mais on sent tout de même un manque collectif. 

En ce sens on remarque un tempo assez haché notamment dû à une intensité de jeu assez faible. Il aura fallu attendre la demi-heure de jeu pour voir la première action dangereuse du match et celle-ci est venu du capitaine des Three Lions. Sur son couloir gauche Saka récupère la balle, transmet à Grealish qui lance Harry Kane dans la profondeur. Le buteur des Spurs bute sur le portier autrichien qui a bien couvert l’angle fermé. Malgré le peu d’actions concrètes des deux côtés, le milieu britannique est lui assez dynamique et tente beaucoup. A l’image de Jude Bellingham, le jeune milieu de Dortmund, qu’on voit très actif depuis le début de rencontre. 

La formation autrichienne qui joue très bas limite sa capacité à créer en attaque mais met à mal toute les tentatives anglaises. Leur bloc resserré ne permet pas aux britanniques de créer du lien entre le milieu et l’attaque. A la mi-temps donc, la situation est bloquée. 

Le minimum syndical

Au retour des vestiaires on sent deux équipes plus motivées et en mouvement. Une tendance qui se confirme avec l’ouverture du score des Anglais à la 56 ème minute. A la suite d’une nouvelle interception de Bellingham, les Three Lions partent sur une phase de transition rapide. Jack Grealish lance Kane qui trouve Lingard à l’opposé, la balle revient sur Grealish dans l’axe mais elle est repoussée. Une situation qui profite à Bukayo Saka qui a bien suivi l’action et qui pousse la balle dans le but vide au deuxième poteau. Une première occasion collective des britanniques qui amène à un but. Malgré quelques erreurs de placement, la défense des Three Lions reste solide, seul Sabitzer à la 64 ème minute les a faits réellement trembler. En entrée de surface, le milieu de terrain de Leipzig trouve le montant de Jordan Pickford. 

Les entrées en jeu de sang neuf des deux côtés ne changent pas fondamentalement la physionomie du match qui reste sur un tempo plutôt lent. Les Anglais pressent haut mais ne sont pas assez justes techniquement ce qui les freinent dans leur offensives. La fin de match est contrôlée par les Anglais malgré une alerte de Gregoritsch à la 88’ qui aurait pu égaliser sur un centre de Trimmel. Un match maitrisé par les Britanniques qui n’ont pas non plus impressionné. On aura une idée plus claire de la dynamique de l’équipe anglaise une fois tout le groupe disponible. 

Dans une formation remaniée, les Anglais se sont imposés 1-0 sans trop de difficultés face à des Autrichiens sur la défensive. Peu convainquant collectivement, les Britanniques ont encore un match avant leur entrée en lice contre la Croatie le 13 juin prochain. 

Antoine Lheureux 

À lire aussi :

Foot/Liga – Dembélé est dans le flou avec Barcelone

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Euro 2021