Nous suivre sur

Football

Foot/Premier League – Chelsea du pire au meilleur

Pendant 10 jours SBM fait le bilan des vingt équipes de Premier League. Aujourd’hui on s’occupe de Blues de Chelsea, auteurs d’une saison à deux visages. 8èmes de Premier League en janvier, les locataires de Stamford Bridge finissent champions d’Europe en mai. Retour sur une saison pleine de rebondissements.

Bilan de la saison 

Vainqueur inespéré de la Ligue des Champions aux dépends de Manchester City, on ne peut pas dire que la saison de Chelsea soit ratée. Seulement, en Premier League ça n’a pas été la même histoire. Après un mercato ambitieux avec les arrivées de Timo Werner, Kai Havertz, Hakim Ziyech, Thiago Silva ou même Ben Chilwell, Chelsea arrivait avec beaucoup d’ambition. Avec de grandes attentes la tache de Frank Lampard était loin d’être facile. Il devait intégrer de nouveaux joueurs à un groupe soudé, chose qui a été compliquée dès les premiers matchs. Seulement 9 points pris sur les six premières journées, c’est surtout la tactique qui fait parler puisque Lampard se cherche et alterne entre 4-2-3-1 et 4-3-3. Les premières interrogations arrivent assez rapidement quand on se rend compte que les 3 nouveaux arrivants n’ont pas le rendement attendu, mais surtout que le jeu des Blues est pauvre. C’est surtout contre les grosses équipes que Chelsea bute puisque sur les 5 confrontations contre des équipes du Big 6 Chelsea compte un bilan de 3 défaites et 2 nuls. Lampard est licencié du club londonien le 25 janvier. Chelsea restait sur 5 défaites, 2 victoires et 1 nul sur les 8 dernières rencontres, un bilan catastrophique qui l’a mené à sa perte. 

Viré du PSG juste avant Noël, Thomas Tuchel est nommé entraîneur le lendemain. Arrivé à la 20ème journée, il a complètement métamorphosé l’équipe, passant de mauvaise défense et pauvre offensivement à une défense de fer et une refonte du secteur offensif. Chelsea entre dans la deuxième phase de sa saison avec Tuchel qui amène des garanties dès son arrivée. En 3-4-3, les Blues font une fin de saison incroyable en Premier League, malgré un manque de finition en attaque. En 18 matchs sous la direction du coach allemand, Chelsea c’est 10 victoires, 5 nuls et 3 défaites. Les Blues marquent 25 buts contre 13 encaissés. Une métamorphose notamment permise par la remise sur pieds de joueurs mis de côté par Lampard, comme Rudiger, Alonso et Azpilicueta. Grâce à sa formation à 3 défenseurs, Chelsea avait une grande maniabilité ce qui lui offrait beaucoup de possibilités. 

Au final les Blues terminent 4ème et arrachent une place en Ligue des Champions. De toute manière ils se sont automatiquement qualifiés pour la prochaine édition en la gagnant. 

La saison à deux visages de Chelsea a été si particulière passant d’équipe ambitieuse, à pauvre dans le jeu, puis tueuse en gagnant le plus prestigieux des trophées de club. Un grand bravo à Thomas Tuchel !  

Meilleur joueur – Mason Mount

Même si la saison des Blues repose avant tout sur les bases d’un collectif très fort, un élément s’est particulièrement démarqué. Devenu indispensable dans la formation londonienne, Mason Mount a été le maitre à jouer de Chelsea cette année. Petit protégé de Lampard on comprend pourquoi quand on voit jouer le jeune milieu anglais tant il nous fait penser à la légende des Blues. Milieu créateur par excellence, Mount a joué un rôle important dans la réussite des siens. C’est d’ailleurs lui qui comptabilise le plus de minutes jouées cette saison en Premier League (2892). Ses stats ne révèlent pas vraiment son impact dans le jeu puisque le britannique termine avec 6 buts et 5 passes décisives en Premier League. L’enfant du club a même été a élu joueur de la saison par les fans.

Moment de la saison – 35 ème journée face à City

Forcement quand on pense à un moment de la saison de Chelsea, on pense à leur dernier match, la finale de Ligue des Champions remportée. Mais pour rester en Premier League on a choisi de prendre une autre confrontation contre Manchester City, trois semaines avant la finale. Pour le compte de la 35ème journée Chelsea se déplaçait à Manchester pour ce qui est le match du titre pour les Cityzens mais les Blues n’entendent pas leur laisser si facilement. Pourtant les hommes de Guardiola mènent dès la 43ème minute grâce à Sterling. Les londoniens se réveillent en deuxième période et assomment par deux fois les Skysblues. Ziyech à la 63ème puis Marcos Alonso dans les arrêts de jeu. Une victoire symbolique en fin de saison qui leur permet de se raccrocher au top 4 mais surtout un succès qui pèse dans le mental des Cityzens a quelques semaines de la finale de LDC. 

La bonne surprise – Thomas Tuchel, le facteur X

Au niveau de l’effectif peu de joueurs ont vraiment surpassé les attentes que l’on mettait en eux. Mis à part Edouard Mendy dans les cages qui a été impressionnant du premier au dernier match.

C’est surtout Thomas Tuchel qui été la bonne vraie bonne surprise de la saison. Beaucoup était sceptique après son passage mitigé à Paris mais le technicien a parfaitement géré son groupe et l’a amené là où il le voulait. A part la défaite en finale de FA Cup, c’est un quasi sans faute pour Tuchel qui a amené une vraie philosophie de jeu contrairement à Lampard. Le plus impressionnant c’est qu’en seulement 5 mois Tuchel a battu les plus grands coachs du monde. On pense à Guardiola, trois fois, Simeone à deux reprises, Zidane, Klopp, Ancelotti et Mourinho entre autres. 

La déception – Les petits nouveaux

Alors qu’on plaçait beaucoup d’espoirs en eux en début de saison, les trois arrivées majeures du mercato estival sont les plus grosses déceptions de la saison. Werner a un temps été performant mais à partir de décembre il a semblé perdre confiance en lui et n’a plus du tout marqué. Ziyech a été très bon sur 2-3 semaines en début de saison, malheureusement une blessure l’a coupé dans son élan et il a perdu sa place de titulaire à droite. Le Marocain s’est contenté de quelques apparitions ou entrées en jeu mais sans se faire remarquer plus que ça. Quant à Kai Havertz, c’est celui qu’on a le moins vu jouer en début de saison avant qu’il retrouve du temps de jeu régulier sous Tuchel. L’Allemand a trop souvent été maladroit ce qui fait qu’il a eu un rendement très faible de 4 buts et 3 passes décisives pour un attaquant. Une des seules satisfactions est qu’il est le buteur des Blues en finale de Ligue des Champions.

L’espoir – Une grande équipe en devenir

Comment ne pas être optimiste pour une équipe qui a gagné la Ligue des Champions alors qu’on dit que sa saison au globale est assez mitigée. Fort de leur triomphe européen et avec l’aide de Tuchel toute une saison, cette effectif talentueux peut dès la saison prochaine prétendre à la Premier League. L’équipe n’a même pas besoin de se renforcer tant que ça puisque son point faible est en réalité un manque de confiance de ses attaquants qui peut être réglé sans transfert. De plus c’est un effectif assez jeune, Mount n’a que 22 ans, Reece James 21 ans, de même pour Kai Havertz. L’avenir ne peut être que couronné d’or. 

La stat clé 

13 buts concédés en 18 rencontres de Premier League sous Tuchel. 

La grande question pour la saison prochaine

Après avoir touché les étoiles en remportant la Ligue des Champions qu’est le Graal pour tout club de foot européen, comment évoluer ? Par passer la prochaine étape et créer un vrai groupe ? Tuchel devra continuer les travaux entrepris en cette deuxième partie de saison.  

En bref, la saison de Chelsea est une réussite à la vue de leur position au milieu de saison. Personne sauf les plus grands fans des Blues n’aurait parié sur une victoire en Ligue des Champions. D’une manière générale, les Blues ont montré de grandes qualités en Premier League avec du travail et une efficacité offensive pour retrouver la route du succès qui leur est déjà toute tracée. 

Antoine Lheureux 

À lire aussi :

Foot/Premier League – Thomas Tuchel prolonge jusqu’en 2024

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football