Nous suivre sur

Football

Foot/Premier League – Kepa : Qué pasa ?

Arrivée à l’été 2018 dans le club londonien, le jeune gardien espagnol semble ne jamais avoir su trouver sa place dans les cages de Stamford Bridge. Avec l’arrivée du portier sénégalais, Edouard Mendy, son avenir semble s’écrire loin de la capitale britannique.

Il existe, dans certains clubs de football, des “légendes” quasi-irremplaçables. Un homme peut en témoigner, le dernier rempart basque de Chelsea arrivé pour 80 millions d’euros à l’été 2018. Faisant de lui le gardien le plus cher de l’histoire du football. Jamais convaincant, l’ibérique voit planer au-dessus de lui, une ombre, celle du légendaire Petr Cech, icône du Chelsea Football Club. La nouvelle arrivée de l’international sénégalais apparaît comme un obstacle de plus sur le chemin de Kepa.

Liverpool l’erreur de trop ?

Si l’on devait résumer le passage de l’international espagnol chez les Blues, on pourrait ressortir 3 temps forts :

24 février 2019 : mutinerie ; anarchie ; révolte tels sont les titres utilisés par les tabloïds anglais pour dénoncer l’odieux comportement du portier hispanique. En cause, son refus d’être remplacé par Maurizio Sarri avant la séance de tirs aux buts entre Chelsea et Manchester City, lors de la finale de la coupe de la ligue. La suite, on la connaît une défaite avec aucun arrêt à mettre au crédit de Kepa. Même si, l’entraîneur italien de l’époque chercha à éteindre l’incendie, il fut remplaçant lors des matchs suivants en championnat.

1 février 2020 : titulaire indéboulonnable depuis le début de saison, le gardien né à Ondarroa est une nouvelle fois remis en cause. Cette fois par Franck Lampard qui considère que “suivant l’Etat de forme”, il peut être amené à “considérer la position de gardien de but”. Avec 55 % d’arrêt effectué (sur la saison 2019/2020), Kepa affiche le pire ratio du championnat anglo-saxon. Une statistique peu reluisante à mettre au crédit du choix de son coach.

20 septembre 2020 : c’était dimanche lors du sommet de premier League qui opposait Chelsea à Liverpool. Alors que les Blues étaient mal embarqués face à des Reds en supériorité numérique et menant 1-0. Kepa tente une relance courte qui finit directement dans les pieds de Mané qui n’avait plus qu’à marquer dans le but vide. En conférence de presse d’après-match, son entraîneur n’y est pas allé de main morte concernant son jeune joueur déclarant qu’il avait fait “ une erreur évidente”. Ce nouvel épisode en date, apparaît comme une épine de plus dans le pied du goal ibérique.

Un recrutement de star, mais quid du gardien ?

Il fut un temps, avoir un bon gardien dans son équipe, n’était pas une priorité pour les clubs d’outre-manche. Seulement voilà, ces derniers temps la donne a changé face à l’arrivée de l’armada de joueurs offensifs sur l’île britannique. Le « goalkeeper »est devenu une pièce maîtresse pour les managers du plus grand championnat du monde. En recrutant Kepa à prix d’or il y a 2 saisons maintenant, le propriétaire Russe de Chelsea pensait tenir tranquillement les cages de Stamford Bridge pour les années avenir. Mais l’accumulation d’erreurs du basque pousse ses dirigeants à lui trouver un remplaçant. Le recrutement très ardent du club de Londres peut soulever quelques interrogations. Effectivement, la signature Mendy va permettre d’amener plus de concurrence au poste de gardien de but. Mais l’ex rennais est-il du standing d’un club qui vise les sommets de Premier League ? L’avenir nous le dira.

Laurent Lemoine

A lire aussi :

Ligue 1 : Di María suspendu 4 matchs

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football