Nous suivre sur

Football

Foot/Premier League – Liverpool et Chelsea se quittent sur un nul au bout d’une rencontre pleine de rebondissements

A l’occasion de la 3 ème journée de Premier League, les Reds accueillaient Chelsea à Anfield. Une rencontre au sommet entre deux équipes jusque-là invaincues. Après une bataille acharnée, les deux formations se quittent sur un match nul (1-1). 

Compositions : 

Liverpool – Jurgen Klopp – 4-3-3 

Alisson – Alexander-Arnold – Matip – Van Dijk – Robertson – Henderson – Fabinho – Elliott – Mane – Firmino – Salah 

Chelsea – Thomas Tuchel – 3-4-3

Mendy – Azpilicueta – Christensen – Rudiger – James – Alonso – Jorginho – Kanté – Mount – Havertz – Lukaku

Klopp retrouve son onze type pour ce choc face aux Blues. On note le retour d’Andrew Robertson qui se remettait d’une blessure à la cheville mais aussi de Fabinho qui n’avait pas encore été aligné sur les deux premiers matchs de Premier League. On remarque aussi le retour de Firmino à la pointe de l’attaque des Reds, remplacé par Jota contre Burnley et Norwich. 

Côté Chelsea, un seul changement à déclarer par rapport au succès face à Arsenal la semaine passée. N’Golo Kanté est préféré à Kovacic dans l’entrejeu londonien. Lukaku est également reconduit au poste de numéro 9 après une première apparition de haut niveau face aux Gunners. 

Un duel de géants 

Dans un Anfield bouillant, les Reds montrent rapidement les muscles et prennent le contrôle du ballon. A l’image d’un Harvey Elliott, les hommes de Klopp se montrent assez entreprenants. Sensation du début de saison de Liverpool, le jeune milieu de terrain anglais de 18 ans a trouvé la confiance de son coach, lui qui a été titularisé sur les deux premiers matchs de Premier League. Il est à l’origine de la première action dangereuse de son équipe. Après une récupération au milieu de terrain, il décale Alexander-Arnold sur sa droite qui trouve parfaitement Henderson dans la surface mais le capitaine rate complètement sa reprise. Un début de match à 100 à l’heure, une lutte incéssante entre deux équipes qui mettent du danger dans chaque touche de balle. Un duel de géant qui tourne rapidement à l’avantage des Blues grace à Kai Havertz. Sur un corner tiré par James, l’attaquant allemand se démarque au premier poteau et pique son ballon qui lobe Alisson. Le ballon passe juste en dessous de la barre et se loge dans le petit filet droit du portier brésilien. Le héros de la dernière finale de la Ligue des Champions marque ici son premier but de la saison. 

Malgré l’ouverture du score les Reds ne baissent pas de régime, poussé par le Kop qui retrouve les couloirs d’Anfield. Néanmoins c’est Chelsea qui se montre le plus dangereux. Peu après la demi-heure de jeu Lukaku lance Mount sur sa gauche mais l’international anglais ne lève pas la tête et manque sa frappe. Lui qui voit d’habitude le jeu avant tout le monde ne sert pas Havertz pourtant en position préférentielle.

La rencontre change de ton juste avant la mi-temps sur une situation surréaliste dans la surface de Chelsea. Sur un corner de Robertson, Mané dévie au second poteau pour Matip qui manque par deux fois de faire trembler les filets. Le ballon revient sur Mané pendant que la défense londonienne peine à se dégager, l’attaquant sénégalais pousse du bout du pied mais le cuir est sauvé sur la ligne par James. Seulement les regards sont portés sur l’intervention douteuse du jeune anglais qu’on voit contrer le ballon de la main. Après une rapide visualisation de la VAR, l’arbitre montre le point de pénalty et tend le carton rouge à l’arrière des Blues. Salah se charge du pénalty qui permet aux siens d’égaliser dans une rencontre au sommet qui prend alors une autre tournure. Frustré par la décision arbitrale, Mendy et Rudiger s’en prennent aux joueurs de Liverpool et notamment au capitaine. La mi-temps est sifflée alors que les joueurs des Blues continuent de faire valoir leurs arguments. 

Score à la mi-temps : 1-1 

Une guerre de tranchée

Une fois les esprits reposés, les acteurs du match retrouvent la pelouse d’Anfield. À la suite de l’expulsion de James, Havertz et Kanté cèdent leur place à Thiago Silva et Kovacic. Chelsea reste dans une formation à 5 défenseurs et se retrouve résigné à défendre pour résister aux offensives incessantes des Reds. Supérieur en nombre, les hommes de Klopp le deviennent aussi dans le jeu puisqu’ils tiennent le ballon face à une défense resserré de Chelsea. Les hommes de Tuchel peinent à ressortir le ballon face à la pression constante des locaux. Une grande intensité imposée par les dix joueurs de champ de Liverpool qui participent tous à l’animation offensive à l’image de Van Dijk qui arme une frappe de loin tout proche d’inquiété Mendy (52’). Le portier londonien s’interpose sur tous les ballons comme ceux d’Henderson (58’) et de Fabinho (60’). Une pression énorme suppléé par les centres d’Alexander-Arnold et Robertson.

Liverpool ne faiblit pas mais s’expose à des contre-attaques comme à la 63 ème minute quand Mount, Alonso et Lukaku combinent parfaitement pour mettre en danger la défense des Reds. Après 20 minutes à fond, les locataires d’Anfield baissent en intensité et se montrent moins tranchant. Les Blues restent vaillants et perdent moins d’énergie que leurs adversaires. Les hommes de Klopp n’arrivent pas à s’adapter et peinent à se procurer de réelles occasions dangereuses malgré une supériorité dans le jeu. Le trio offensif ne fait pas la différence face au bloc serré des champions d’Europe. Les hommes de Tuchel prennent alors l’avantage psychologique sur leur adversaire épuisé de la bataille de tranchée qu’ils mènent depuis plus d’une demi-heure.

Finalement le score en restera là, les Reds ne percent pas la barrière bleue et quitte la pelouse avec un point dans la poche. Une occasion manquée de frapper un grand coup face à un prétendant au titre. Un point que prennent volontiers les hommes de Tuchel, qui, réduit à 10 à la mi-temps n’ont fait que subir pendant 45 minutes. Un choc qui a tenu ses promesses mais qui ne donnera pas de vainqueur. 

Score final : 1-1 

Le choc de cette 3 ème journée de Premier aura tenu toute ses promesses, au moins jusqu’à la mi-temps quand, James est exclu pour une main dans la surface. Réduit à 10, les Blues ont résisté face à la supériorité des locaux poussés par un public en feu. Si tous les chocs sont du même acabit, on ne va pas manquer de spectacle cette saison …

Antoine Lheureux 

À lire aussi :

Foot/Premier League – Leicester s’impose difficilement face à Norwich

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football