Nous suivre sur

Football

Foot/Premier League – Ramsdale porte Arsenal face à Leicester

Pour le compte de la 10ème journée de Premier League, Leicester recevait Arsenal au King Power Stadium. Les Gunners, très en vu depuis quelques semaines, repartent victorieux (2-0) d’un match d’ouverture aux allures de choc entre équipes prétendantes à l’Europe. Les Foxes ont manqué de réussite et n’arrivent toujours pas à décoller dans le classement. 

Compositions :

Leicester – Brendan Rodgers – 3-4-1-2 

Schmeichel – Amartey – Evans – Soyuncu – Castagne – Thomas – Soumaré – Tielemans – Maddison – Iheanacho – Vardy

Arsenal – Mikel Arteta – 4-2-3-1 

Ramsdale – Tavares – Gabriel – White – Tomiyasu – Partey – Lokonba – Smith-Rowe – Lacazette – Saka – Aubameyang 

Un départ éclair 

Un duel de taille attendait cet après-midi les Foxes et les Gunners. Tous deux en grande forme on pouvait s’attendre à un round d’observation avant la bataille. Ça n’a pas été du gout des hommes d’Arteta qui ont rapidement imposé leur rythme et mené dès l’entame grâce à Gabriel (4’). Le défenseur brésilien est le premier à la réception du corner de Saka et dévie légèrement le ballon pour tromper Schmeichel. Un avantage précieux face à une équipe de Leicester qui peine à rentrer dans son match. Les Gunners montrent, eux, un visage entreprenant en imposent un rythme intense. Saka qui honore sa 100ème apparition avec le club londonien donne le La en attaque depuis son couloir droit. A l’image de leur forme actuelle, les Gunners se trouvent parfaitement et posent de sérieux problèmes au secteur défensif des Foxes. Les coéquipiers d’Aubameyang profitent de leur temps fort pour aggraver le score. Les deux starboys Saka et Smith-Rowe très en vue ces derniers temps sont à la construction et à la finition de l’action. Tout part de la percée de Saka sur l’aile droite qui repique dans l’axe avant de servir Lacazette, qui perd le contrôle de la balle. Celle-ci revient au point de pénalty dans les pieds de Smith-Rowe qui trompe Schmeichel d’une frappe sèche. La défense de Leicester semble perdue et ne peux intervenir sur le tir du jeune anglais. Les hommes de Brendan Rogers sont menés 2-0 après seulement 18 minutes de jeu. 

Le deuxième but londonien aura eu pour effet de réveiller les Foxes qui restait depuis l’entame impuissants face aux offensives adverses. Les coéquipiers de Jamie Vardy remettent peu à peu le pied sur le ballon. Tel un diesel ils montent en puissance petit à petit sans se montrer d’un grand danger pour Ramsdale. Arsenal qui se repose sur le score aurait pu se faire surprendre peu avant l’heure de jeu par une frappe puissante de Iheanacho (27’) légèrement repoussée par Ramsdale. Le portier anglais s’illustre une nouvelle fois un quart d’heure plus tard sur un coup franc dangereux de Maddison tout proche de la surface. Parfaitement tiré, Ramsdale s’élève haut pour repousser la tentative du milieu des Foxes. Evans qui a bien suivi l’action est proche de réduire le score mais le portier anglais reste vigilant. Les deux équipes se quittent sur un score à l’avantage des Gunners (2-0). 

Avec de l’envie mais sans réussite 

Au retour des vestiaires, le rapport de force s’équilibre et les hommes de Brendan Rodgers montrent un visage bien différent de celui vu en première mi-temps. Après 5 minutes de remise en jambes, Leicester impose son rythme et ne laisse plus de place à son adversaire du jour. Avec une pression de tous les instants, ajoutée à une qualité de jeu collectif retrouvée, Vardy et ses coéquipiers enchainent mais manquent de réussite. Luke Thomas croise trop sa frappe (54’) puis Barnes perd son duel face à Ramsdale (61’) et Vardy manque sa tête (66’). Le long temps fort des Foxes n’est pas concrétisé sur le tableau de marque. A chaque fois ils butent sur Ramsdale, auteur d’un match extraordinaire. Les hommes de Mikel Arteta n’arrivent pas à ressortir le ballon et sont victimes du pressing intense des Foxes. La situation n’est pas arrangée par les longs dégagements du portier des Gunners, qui régale les supporters qui ont fait le voyage mais qui n’apporte rien dans la création.

Après 20 minutes intenses, la pression baisse d’un ton ce qui permet au club londonien de s’illustrer à son tour. Alors qu’ils ne se sont pas montrés dangereux en seconde période, les hommes d’Arteta sont proches d’aggraver le score peu après l’heure de jeu. Sur une combinaison sur coup de pied arrêté, Aubameyang reprend le centre de Saka et relance dans l’axe, Castagne s’interpose au second poteau juste devant Ben White. Sur le corner qui suit, le buteur gabonais se voit repousser sa reprise sur la ligne par le portier des Foxes. Les hommes de Brendan Rodgers encaissent la fatigue accumulée depuis l’entame de la seconde période à l’image d’Harvey Barnes qui manque de justesse de lucidité dans ses choix. Quant à eux les Gunners remettent le pied sur le ballon pour assurer une victoire importante face à un concurrents dans la course à l’Europe. 

Grâce à une meilleure entame de match, Arsenal confirme sa bonne forme face à un adversaire de taille. Les Foxes ont manqué de réussite et ont buté sur un Aaron Ramsdale en forme olympique qui ne leur a fait aucun cadeau. Les hommes de Brendan Rodgers encaissent leur première défaite depuis plus d’un mois (Brighton 19/10) et perdent des points dans la course à l’Europe. 

Antoine Lheureux

À lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football