Nous suivre sur

Football

Foot / Premier League : Tuchel, le bon successeur de Lampard ?

Licencié la veille de Noël du Paris Saint Germain, Thomas Tuchel retrouve rapidement un point de chute à Chelsea. Les Blues sont en difficulté sous la direction de Lampard qui n’a jamais réussi à intégrer tactiquement ses nouvelles recrues à un groupe assez jeune. Alors Tuchel bon choix ou énième coach intérimaire de l’ère Abramovitch ?

 

L’échec Lampard

Véritable légende du club arrivée au poste d’entraineur à l’été 2019 après un passage à Derby County, Lampard n’a pas vraiment convaincu dans la capitale britannique. Dans un club impatient attendant des résultats rapides il n’a pas donné satisfaction. Malgré une bonne première saison (2019-2020) où il a couvé l’éclosion de jeunes talents comme Mason Mount ou Tammy Abraham. Les résultats obtenus cette saison par rapport aux attentes placées sur les Blues après leur mercato XXL ont été insuffisants.

La faute à un jeu de possession stérile n’exploitant pas les espaces pour que les recrues telles que Timo Werner, Kai Havertz et Hakim Ziyech se sentent intégrées au système de jeu. Avec une concurrence accrue sur les postes offensifs les recrues stars n’ont jamais vraiment trouvé leurs places. En difficulté dès le début de saison Werner et Havertz ne se sont pas démarqués. Souci pour s’acclimater à la Premier League ou vrai problème managerial ?

Ce qui est sûr c’est que Lampard a souvent préféré Abraham en pointe de son 4-3-3 reléguant Werner sur les côtés où il n’a pas tous ses repères. Havertz lui, gêné par les blessures et le COVID s’est fait doubler par Mount qui a cependant été une des grandes satisfactions pour les Blues. Et enfin Ziyech qui a impressionné sur quelques matchs en octobre grâce à sa patte gauche magique est vite rentré dans le rang. Malgré des incohérences tactiques, Lampard peut se satisfaire d’un secteur défensif solide grâce à une charnière Silva – Zouma épaulée par Chilwell et James dans les couloirs.

Malgré son statut au club un entraineur avec peu d’expérience comme Lampard n’était surement pas le bon profil pour faire marcher un effectif aussi talentueux.

 

Une vision germanophone recherchée

Thomas Tuchel n’aura pas attendu longtemps avant de retrouver un club après son départ de Paris. Arrivé mardi dernier dans la capitale britannique pour un match contre Wolverhampton mercredi soir (0-0) le technicien allemand ne dort plus depuis 3 jours.

Un choix express qui sonne pourtant comme un choix logique et réfléchi. Actuellement 8ème de Premier League, les décisions et résultats de Lampard n’ont pas convaincu au sein de la direction surtout au niveau de l’utilisation et de l’intégration des nouvelles recrues. Avec plus de 200 millions de dépensés cet été notamment sur Havertz (80 millions d’euros) et Werner (53 millions d’euros) les résultats était alors en inadéquation avec la masse financière déployée. Une des raisons de l’arrivée de Tuchel est donc la volonté de débloquer le talent germanophone de l’équipe. Lui-même allemand il aura probablement moins de mal à communiquer et transmettre à ces jeunes pépites.

Néanmoins l’ancien du PSG ne vient pas seulement parce qu’il parle allemand mais aussi parce qu’il fait partie de cette nouvelle caste d’entraineurs de l’école allemande. À l’image de Klopp ou Nagelsmann, Tuchel passé par Mayence puis Dortmund prône un football offensif et libéré (qu’il n’a pas toujours montré au PSG). En s’appuyant sur son fameux « gegen pressing » ou contre pressing, Tuchel rentre dans le moule de cette nouvelle génération allemande en Bundesliga cherchant toujours à marquer plus que l’adversaire. Un système à haute intensité qui a fait ses preuves quand on voit Klopp à Liverpool, Nagelsmann à Leipzig et même le parcours du PSG en LDC l’an passé.

C’est alors un style, une identité particulière qu’est allée chercher Chelsea en optant pour Tuchel.

 

Un fit idéal pour les Blues ?

Objectivement Tuchel était avec Allegri le meilleur entraineur libre sur le marché. Fraichement sorti de deux saisons et demie honorables avec le PSG le technicien allemand coche beaucoup de cases chez les Blues. Il va déjà retrouver d’anciens joueurs comme Thiago Silva, patron de la défense qu’il a eu sous ses ordres deux saisons aux PSG. Il y retrouve également Christian Pulisic qu’il a coaché à Dortmund.

Malgré son jeune âge pour un entraineur (47 ans), Tuchel commence à accumuler de l’expérience. Après deux ans à Dortmund où il a impressionné et deux autres années dans la capitale française, le coach allemand va connaitre son troisième championnat majeur. Auréolé de deux titres de champion de France et d’une finale de Ligue des Champions avec le PSG, Tuchel a eu le temps d’engranger de l’expérience contrairement à Lampard qui est arrivé avec un statut de débutant dans le métier.

Il arrive donc avec un palmarès mais aussi avec des qualités managériales solides. Il a eu à gérer des stars telles que Neymar ou Mbappé même si ce n’est pas un entraineur de stars qui tient parfaitement son vestiaire à l’image d’un Zidane. Tuchel est davantage un entraineur qui aime sculpter son vestiaire. Il arrive justement dans une jeune équipe pleine de talent qui se cherche encore, un effectif qui a besoin de confiance et surtout de trouver une certaine stabilité que n’a pas su trouver Lampard. Développer les jeunes talents du club, c’est une chose que Tuchel n’a pas peur de faire, il a souvent su donner du temps de jeu aux jeunes. C’est alors ce mix entre entraineur opérationnel et l’expérience prônant un football moderne qui a intéressé Chelsea.

Il reste à voir quelques interrogations autour de son système et de son attitude. Malgré des débuts fracassants avec le PSG, le technicien allemand n’a pas non plus impressionné tactiquement enchainant les essais sans trouver sa tactique de référence. Prônant un jeu à haute intensité avec un pressing haut il ne l’a pas toujours prouvé à Paris. Il a bien évidemment eu de bons résultats mais certaines crises de confiance ne le placent pas comme un entraineur très solide. A plusieurs reprises il paraissait détaché de son effectif, n’étant plus soutenu par ses joueurs. Cela a d’ailleurs été une des raisons de son départ. C’est aussi un homme qui n’hésite pas à entrer en clash avec ses dirigeants (coucou Nasser). Et quand on connait les dirigeants des Blues ça promet …

 

Malgré quelques points négatifs, Thomas Tuchel semble être un bon choix de la part de Chelsea qui récupère un coach libre avec de l’expérience. Un entraineur moderne qui va pouvoir s’intégrer rapidement dans un effectif assez riche qui a soif de résultats. Son style à l’allemande devrait apporter beaucoup de bonnes choses aux Blues. En attendant des résultats top top top !

 

Antoine Lheureux

À lire aussi :

Premier League : Match de folie entre Tottenham et Liverpool

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football