Nous suivre sur

Football

Foot/Serie A : L’Inter Milan domine les débats !

Empoli reçoit les tenants du titre sur sa pelouse pour la 10ème journée de championnat. Les promus réalisent un début de saison plus que prometteur avec quatre victoires de rang. Ils vont tout faire pour gêner les Interistes qui n’ont gagné qu’un seul match sur les quatre dernières rencontres en championnat.

Les compositions :

Empoli (4-3-1-2) : Vicario ; Stojanovic, Ismajli, Luperto, Parisi ; Bajrami, Ricci, Bandinelli ; Zurkowski ; Cutrone, Pinamonti

Inter Milan (3-5-2) : Handanovic ; D’Ambrosio, De Vrij, Bastoni ; Darmian, Barella, Brozovic, Gagliardini, Dimarco ; Sanchez, Martinez

Durant la première mi-temps les joueurs d’Empoli se montrent solidaires et forment un bloc compact. L’Inter Milan domine dans le jeu mais ne se procure pas d’occasion franche et se fait même une frayeur à la 19ème minute sur une superbe frappe de Sebastiano Luperto. Le risque pour les Empolesi c’est de se relacher, le rythme imposé par les Nerazzurri est élevé et les efforts physiques réalisés peuvent leur jouer des tours. Malheureusement pour eux, les hommes de Simone Inzaghi sont récompensés de leur travail de sape quand Alexis Sanchez déborde sur le côté droit de l’attaque et dépose un magnifique centre sur la tête de Danilo D’Ambrosio qui n’a plus qu’à conclure.

En seconde période, les joueurs de l’Inter Milan restent sur la même volonté de presser le porteur de balle et d’imposer un rythme soutenu pour empêcher l’équipe d’Empoli de ressortir le ballon proprement. Les Empolesi sont dépassés dans les duels et commettent beaucoup de fautes dont une vaudra un carton rouge à Ricci (52’) . Dès lors , les opportunités de buts se multiplient pour les Interistes et il ne leur manque que le dernier geste pour doubler la mise. Il faut compter sur Federico Dimarco pour trouver une nouvelle fois la faille dans la défense d’Empoli (67’). Lautaro Martinez arrive à centrer après un très bon travail sur le flanc droit de l’attaque et Dimarco n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. Ce but fait du bien à l’Inter, il donne la possibilité aux joueurs de poser le jeu et de ne pas se précipiter. Une victoire méritée sur le score de deux à zéro.

Brera Loan

A lire aussi :

Foot/Serie A – La Spezia et le Genoa se neutralisent | Sport Business Mag

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football