Nous suivre sur

Autres Sujets Foot

Retour sur 2020 – Football/Disparition – Le Dieu du foot rejoint l’éternité

Mercredi 25 novembre 2020, nous avons appris le tragique décès du Dieu argentin. “El Pibe de Oro”, ainsi était-il surnommé. Diego Maradona, un argentin, un footballeur, une légende. Agé de 60 ans, il nous quitte en emportant avec lui sa grande ferveur…

Dieguito

Né à Lanus en Argentine le 30 octobre 1960 au sein d’une famille modeste, Diego Maradona intègre un des clubs de la capitale, Argentinos Juniors, à 10 ans. Le jeune prodige est rêveur et sait ce qu’il veut dans la vie. Il déclare à 12 ans lors d’une interview télévisée “J’ai deux rêves : disputer une coupe du Monde et la remporter avec l’Argentine”. Ce sera chose faite.

Alors âgé de seulement 15 ans, il débute avec l’équipe première de son club formateur. Vrai leader du club, il réussit à faire d’Argentinos Juniors l’un des meilleurs clubs du championnat. Malgré ses 115 buts pour 166 matchs, il ne gagnera aucun titre avec ce club. Quelques mois plus tard, il honorera sa première sélection avec l’équipe nationale d’Argentine face à la Hongrie. Son sélectionneur ne le retiendra pas pour la coupe du Monde 1978 mais le nomma, un an plus tard, capitaine de l’équipe d’Argentine espoir où il remporta la coupe du Monde des espoirs face à l’URSS. Il est alors élu meilleur joueur du tournoi et remporte le Ballon d’or argentin.

Premières frasques à Barcelone

1982. Une année difficile pour Le Maître. Titulaire lors de sa première coupe du Monde en Espagne, il vivra un vrai cauchemar. L’Argentine est éliminée en phase de poule après une défaite face au Brésil et El Diez est expulsé suite à une agression sur le brésilien Batista d’un coup de pied dans le ventre. Joueur sans limite, il n’a pas accepté le traitement que ses adversaires lui avaient réservé sur le terrain, tentant d’arrêter l’attaquant argentin par tous les moyens. La même année, il est transféré de Boca Junior au FC Barcelone pour un montant de 7,3 millions de dollars. Malgré une bonne première saison au sein du club catalan (1982-1983) où il est élu meilleur joueur du championnat, il profite un peu trop des soirées catalanes où il commence à consommer de la cocaïne.

Naples, la consécration

En 1984, le natif de Lanus s’envole pour l’Italie. Il signe un contrat de 12 millions de dollars avec le SSC Napoli, un record à l’époque. Accueilli en héros au stade San Paolo devant plus de 70 000 spectateurs, il permet au club de se classer parmi les meilleurs en Italie et en Europe. Il remporte à deux reprises le championnat italien (1987-1990), la coupe d’Italie en 1987 s’offrant ainsi un doublé, et la coupe UEFA en 1989 contre les Allemands du VfB Stuttgart. Le club Napolitain finit à la deuxième place de la Serie A en 1988 et 1989. Malgré beaucoup de critiques concernant son hygiène de vie, il fait taire ses détracteurs en multipliant les exploits sur le terrain.

La main de Dieu

Coupe du Monde 1986. Diego Maradona est nommé capitaine d’une équipe d’Argentine revencharde. Exceptionnellement brillant lors de cette compétition, il permet à son équipe de se hisser en finale, remportée 3-2 face à l’Allemagne de l’Ouest (RFA). Lors des quarts de finale, le numéro 10 marqua deux buts face à l’Angleterre. L’un de ses buts est devenu l’un des plus populaires dans le monde du football, encore aujourd’hui. Il trompe le gardien anglais et l’arbitre en ouvrant le score de la main à la 51ème minute. A la fin du match, il déclara “Ce but, je l’ai marqué un peu avec la tête et un peu avec la main de Dieu”. Cette phrase, ce surnom, resteront gravés à tout jamais.

Une fin de carrière riche en désillusions

Dans les années 1990, la drogue a pris le dessus sur la carrière de Diego Maradona. Contrôlé positif à la cocaïne, il quitte Naples en 1992 après avoir reçu une peine de 14 mois de prison avec sursis par les autorités italiennes. Le FC Séville achète le joueur pour un montant de 7,5 millions de dollars où il aura disputé 26 matchs et marqué 5 buts. Il retourne dans son pays natal l’année suivante pour finir sa carrière. Il signe au Newell’s Old Boys puis retourne à Boca Junior (1995-1997). Ces dernières années sont dures pour le joueur, sa réputation le précédant. Ayant pris du poids et rongé par la cocaïne, le Dieu argentin ne jouera plus à son meilleur niveau.

Le Dieu du football s’en est allé

Suite à de nombreux problèmes de santé dans les années 2000, il a tout de même été nommé sélectionneur de l’équipe d’Argentine en 2008. Après de pauvres statistiques de la part de son équipe, il a été démis de ses fonctions en 2010 lors de la coupe du Monde suite à la lourde défaite face à l’Allemagne (0-4). Après cet échec, il a tenté de se reprendre en proposant ses services à des clubs mineurs. En juin 2019, il se propose même au club anglais Manchester United, sans succès.

Diego Maradona aura fait rêver tous les supporters de toute génération de par ses nombreux exploits. On se souviendra de El Pibe de Oro comme le Dieu du football. Toute l’équipe de Sport Business Mag présente ses condoléances aux proches du mythique joueur argentin. Repose en paix Diego…

Julie Nef

A lire aussi:

Football / Premier League – Alisson Becker nominé au trophée The Best – Gardien

 

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Autres Sujets Foot