Nous suivre sur

Football

Football / Premier League – Victoire peu convaincante des Toffees sur la pelouse de Fulham

Pour le compte de la 9 ème journée de Premier League, Fulham accueillait Everton au Craven Cottage. Les Toffees qui restent sur 3 défaites consécutives arrivent en large favoris face à une faible équipe de Fulham. Courte victoire d’Everton, qui s’impose sans la manière contre Fulham qui a su réagir en seconde période.

Les compositions

Fulham – Scott Parker – 4-2-3-1

Areola – Aina – Anderson – Adarabioyo – Robinson – Reed – Lemina – Reid – Cairney – Lookman – Cavaleiro

Everton – Carlo Ancelotti – 4-3-3

Pickford – Digne – Keane – Mina – Godfrey – Doucouré – Allan – Iwobi – James – Richarlison – Calvert-Lewin – Rodriguez

 

Une première période à sens unique

Arrivé en favoris dans la banlieue de Londres, les Toffees n’ont pas mis longtemps pour concrétiser leur domination. A peine le temps de se poser pour analyser les compositions que le meilleur buteur de la Premier League a déjà marqué. Très vite pressé, Fulham pert la balle au profit de Richarlison de retour de suspension. Le Brésilien déborde rapidement dans la surface, il centre fort pour Calvert-Lewin qui dévie ce ballon qui trompe Areola. 1-0 première minute. Départ express des hommes d’Ancelotti qui contrôlent le match dès son entame.

En ce début de rencontre les Toffees se montrent alors très offensifs face à des Cottagers qui peinent techniquement. Faibles défensivement et fébriles dans la relance, les hommes de Scott Parker n’inspirent pas confiance. Pourtant ce sont bien eux qui inscrivent le deuxième but de la rencontre à la 14ème minute de jeu. En confiance après quelques bonnes phases de jeu, Fulham libère son jeu. C’est Reid, l’ailier de Fulham qui est bien servi par Cairney dans la surface et bat Pickford d’une frappe croisée bien placée. Le club londonien reprend alors un peu de confiance face à une défense fébrile d’Everton.

Malgré un but très vite encaissé, Alphonse Areola, le portier de Fulham, s’impose sur plusieurs actions des Toffees. Notamment sur les incursions de Calvert-Lewin et Richarlison qui se trouvent parfaitement en première période. A la 20ème minute, le Richarlison manque de redonner l’avantage à son équipe après une combinaison avec Calvert-Lewin. Malgré un crochet en pleine surface pour se replacer, le Brésilien bute sur Areola qui anticipe bien.

Comme souvent depuis le début de saison, Everton se démarque par sa qualité de longs ballons. C’est à la 29ème minute qu’Everton débloque la situation. Iwobi replacé piston droit trouve l’espace pour décaler James qui trouve Digne démarqué à gauche. Le défenseur français centre à ras de terre pour Calvert-Lewin qui double la mise. 2 actions de but similaire qui offrent au buteur anglais son dixième but de la saison en Premier League.

Cinq minutes plus tard, Digne est encore passeur décisif cette fois ci pour Doucouré qui enfonce encore plus Fulham. Une succession de phase offensive d’Everton qui met en évidence les difficultés défensives des Cottagers. A l’inverse, les hommes de Carlo Ancelotti se distinguent par leur efficacité offensive et leur faculté à trouver et vite exploiter les failles. Richarlison, lui, peine encore à la finition, il manque par deux fois de marquer le quatrième but des Toffees juste avant la mi-temps.

Une période à sens unique où l’on retrouve l’équipe incisive des Toffees qu’on a connu sur ces 5 premiers matchs de Premier League. Avec une attaque fluide, rapide et trouvant toujours les bons espaces, Everton montre un visage très dominant face à une équipe faible défensivement qui a du mal à se projeter.

Score à la mi-temps : 1-3 Everton

Fulham prend le match en main

Autant sur la première période, la défense de Fulham ressemblait à une glace à l’eau dévorée par l’attaque des Toffees. Autant en seconde période les hommes de Scott Parker ont montré un tout autre visage. Deux équipes métamorphosées se présentent en seconde période, des Cottagers qui tentent beaucoup plus et des Toffees inoffensifs.

Aidé par l’entrée en jeu de Loftus-Cheek, prêté par Chelsea, Fulham développe son jeu dans la moitié de terrain adverse tout en proposant de bonnes combinaisons. De son côté, Everton reste passif et subit le jeu imposé par les hommes de Scott Parker. Mauvais dans la relance et dans la récupération, Everton semble se reposer sur le score acquis sans en vouloir davantage. Avec un pressing très haut après perte de balle, Fulham s’expose aux contre-attaques rapides des Toffees mais sans grand danger sur cette seconde période. Une situation que va concrétiser Fulham, à l’heure de jeu, puisque Loftus-Cheek va trouver un pénalty sur une faute de Godfrey.

Une grosse opportunité pour Fulham qui semble en capacité de revenir au score. Dans leur malheur, le pénalty tourne au gage puisque le tireur, Cavaleiro fait faute sur son propre pénalty. Non seulement il le rate mais il glisse et tire avec les deux pieds ce qui est interdit. Un geste très technique malheureusement pas reconnu par la FIFA.

Deux minutes plus tard Fulham se rattrape et réduit l’écart à 3-2. Avec un bon débordement de Lookman sur son couloir, le jeune anglais trouve Loftus-Cheek dans la surface qui voit son tir trompé Pickford après une déviation de Mina. Un but mérité vu la physionomie du match et de l’apport du milieu de terrain anglais.

Fulham est alors en confiance face à une défense fébrile d’Everton qui ne semble pas vouloir verrouiller le match. Les hommes d’Ancelotti butent sur une équipe motivée mais qui commet tout de même beaucoup de déchets techniques. Coaching payant pour Scott Parker qui voit son équipe mettre à mal Everton qui peine à servir ses attaquants et se projette que très peu vers l’attaque à l’image de Richarlison qui sort du terrain dépité. Probable qu’après la trêve internationale, que Carlo Ancelotti ait demandé à ses joueurs de baisser le rythme.

Les Toffees contrôlent la fin de match et sécurisent une victoire peu convaincante. Fulham a montré de belle chose à domicile, dommage que les deux équipes n’ait joué qu’une bonne mi-temps chacune.

Score finale : 2-3 Everton

Everton repart avec les 3 trois points ce qui lui fait du bien au vu de leur forme en dessous de ce qu’ils nous ont habitué en début de saison. Un match encourageant pour Fulham malgré la défaite qui a su mettre en difficulté quand il le fallait une défense d’Everton assez fébrile.

 

Antoine Lheureux

À lire aussi :

Football/Premier League : Sergio Aguero bientôt remplacé ?

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Football