Nous suivre sur

Breaking News

Giro – étape 15: Ciccone renoue avec la victoire, le bon coup de Martin

Giulio Ciccone (Trek Segafredo) renoue avec la victoire sur son tour national à l’occasion de la 15ème étape du Giro 2022. Guillaume Martin (Cofidis) se replace à la 10ème place du classement général.

Les organisateurs du Tour d’Italie avaient décidé de finir la deuxième semaine par un gros morceau. Les 158 coureurs en course sur ce Giro 2022 avaient à parcourir 177 kilomètres et 3 ascensions menant à Cogne dont la montée finale longue de 22 kilomètres avec une pente moyenne de 4,7%.

Le profil offrait une occasion rêvée pour les grimpeurs désintéressés par le classement général. La bataille fut rude pour prendre l’échappée du jour. Le bon coup ne parvient à sortir qu’après plus d’une heure et demie de course. Un gros groupe de 28 unités parvient finalement à prendre les devants. On y retrouve de nombreux coureurs de grands talents tels que Bauke Mollema (Trek Segafredo), Sam Omen (Jumbo Visma), Hugh Carthy (EF Easy Post), Ivan Sosa (Movistar), Davide Formolo (UAE) ou encore le Français Rémy Rochas (Cofidis) et l’infatigable Mathieu Van der Poel).

Après plusieurs tentatives le groupe d’échappés finit par exploser dans le col de Verrogne (13,9 km à 7,1%). Dans l’ascension la plus difficile de la journée Giulio Ciccone, Santiago Buitrago (Bahrain Victorious), Martijn Tusveld (DSM) et Antonio Pedrero (Movistar) piègent, dès le pied de l’ascension, ceux qui font figurent de favoris dans ce groupe de tête. Seuls Hugh Carthy et Rui Costa (UAE) sont en mesure de revenir sur le quatuor de tête sur le haut de l’ascension.

Au pied de la dernière ascension, les 6 hommes de têtes comptent plus de 6 minutes d’avance et ont de bonnes chances de jouer la gagne d’autant plus que les favoris ne semblent pas vouloir se faire la guerre. La montée finale de 22 kilomètres vers Cogne est néanmoins très particulière. Les 4 premiers kilomètres sont affichés à plus de 8% de moyenne avant que la pente ne s’affaiblisse sur le reste de l’ascension. Meilleur grimpeur dans le groupe de tête, Giulio Ciccone décide donc d’imposer de nombreux changements de rythme dans les pourcentages les plus difficiles afin de s’isoler seul en tête de course.

L’Italien parvient à décrocher un à un ses adversaires et creuse rapidement un écart autour de la minute. Le coureur de l’équipe Trek Segafredo se présente seul sur la ligne d’arrivée pour s’offrir après 2016 et 2019 son troisième succès sur le Giro.

À près de 8 minutes, l’équipe INEOS Grenadier endort tout le monde. Un rythme qui à l’air de convenir à tous les prétendants au classement général puisque personne ne semble avoir envie de se livrer bataille. Voyant ce scénario de course ennuyant de dessiner, Guillaume Martin saisit alors une opportunité de se replacer au classement général. Le Normand s’isole sur le sommet de l’avant dernier col avant de creuser un écart d’1 minute 42 sur le reste des favoris. Un effort qui lui permet de se replacer à la 10ème place du général.

Classement de l’étape:

Classement général:

Axel Lhote

À lire aussi:

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

Cyclisme

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Breaking News