Nous suivre sur

Golf

Golf / ITW exclusif – Eric Lacoux : ” Il sera impossible de revenir à l’ancienne organisation ”

L’actuel directeur du Garden Golf de Mionnay, Monsieur Eric Lacoux a répondu à nos questions. Son golf fait parti du grand groupe Ugolf. Dans cette interview il va nous évoquer la situation qu’il a vécu dans son club suite à la crise du Covid-19.

 

Sport Business Mag : Quel a été l’impact de la crise du Covid 19 sur votre golf ? 

Eric Lacoux : L’impact financier a été assez important avec une perte de chiffre d’affaire de 300 000 euros. Depuis la réouverture, nous sommes conformes au budget. La consommation locale a diminué suite à la situation sanitaire du pays. Le “B to B” a été très impacté dans notre organisation, alors que le B to C beaucoup moins. Nous avons perdu 3 mois de chiffre d’affaire qui seront impossibles à rattraper. Nous devons maîtriser nos charges pour éviter d’être en mauvaise posture.

Sport Buisness Mag : Avez vous reçu une aide de l’état ?

Tous mes salariés sauf mes jardiniers étaient au chômage partiel. Les Jardiniers ont travaillé normalement pour assurer l’entretien du parcours. Le groupe UGOLF a souscrit un Prêt Garantie d’État pour assurer et consolider la trésorerie. L’un des principaux objectifs était de payer les salariés.

Sport Business Mag : Quelles ont été les mesures en termes d’organisation début mai ?

Les mesures que nous avons dû prendre étaient de respecter le cahier des charges. Ensuite, nous avons mis en place un protocole sanitaire afin de respecter les gestes barrières, en ligne avec les consignes de la FFG. Un cahier des charges très drastique, très encadré, qui n’aurait pas pu être mis en place sans l’aide précieuse des bénévoles du club que je remercie à nouveau.

Les bénévoles du club nous ont aidé en assurant le starter toute la journée du 11 mai au 30 juin : fermeture des vestiaires, l’accueil et proshop ouverts dans le respect du protocole en organisant un sens de circulation, en limitant au maximum les interactions entre les personnes. Les locations de chariots et de voiturettes étaient impossibles, car nous ne pouvions pas en garantir la désinfection. Les joueurs étaient autorisés uniquement 30 minutes avant leur départ au practice. Les seaux de practice ont été neutralisés, car il était impossible de les désinfecter après chaque utilisation. Chaque personne devait prendre son propre sac. Difficile de continuer la prospection commerciale car mon personnel était mobilisé à respecter et mettre en œuvre le cahier des charges.

Sport Business Mag : Quelles ont été vos contraintes ?

Il y a eu de nombreuses contraintes.  Dans un premier temps, une contrainte au niveau de l’académie, car celle-ci ne pouvait pas rouvrir tout de suite. Il y avait une impossibilité de faire des groupes de personnes et les enseignants devaient respecter une certaine distanciation avec leurs élèves. Ensuite, le parcours était complet tous les jours de 8 à 18 heure. Nous avons pu ouvrir le parcours en départs de 4 personnes ce qui nous a permis de satisfaire le plus grand nombre d’abonnés. Nous avons obligé les joueurs à avoir un masque et du gel hydroalcoolique dans leur sac. Nous avons installé 6 endroits pour se ravitailler au niveau du gel. Ensuite nous avons dû respecter le cahier des charges. Par exemple si un joueur souhaite prendre un râteauil, il faut se désinfecter avant et après, nous leur demandons d’être responsables et de respecter les gestes barrière, en limitant les zones de contact.

Sport Business Mag :Est ce que vous pensez que dans le futur vous allez conserver cette organisation ou vous revenir à l’ancienne ?

 

Il sera impossible de revenir à notre “ancienne organisation”. Il faudra continuer à respecter les gestes barrières. Chaque joueur doit avoir au moins du gel hydroalcoolique et un masque à portée de mains lors d’une partie de golf. Nous avons réalisé de nombreuses web-conférences avec tous les acteurs du golf. Les outils numériques tels que ZOOM, Microsoft teams nous ont permis d’assurer le lien, la communication entre nous pendant le confinement, et nous continuerons à œuvrer de la sorte en limitant les déplacements physiques. Les premières compétitions ont redémarré le 28 juin, mais à ce jour les compétitions fédérales n’ont toujours pas repris.

 

A lire également :

 

Golf – Wolff en tête avant le dernier tour, DeChameau en embuscade

Louis Perrier

 

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Golf