Nous suivre sur

Autres Handball

Hand/CDM – Les Bleus face au mur de Berlin

Après une phase de groupe survolée, les Bleus débutent leur phase éliminatoire contre l’Allemagne.

Suite à une double prolongation lors du match précédent, opposant l’Espagne à la Norvège, la rencontre des Bleus commence avec un retard de 22 minutes.

Pour son retour, Nikola Karabatic débute sur le terrain.

Les Allemands commencent fort avec un arrêt de Andreas Wolff et leur premier but. Nedim Remili égalise très rapidement.

Dès la deuxième minute de jeu, un jet de 7 mètres est sifflé pour les Allemands, et réussi (1-2). Les Allemands prennent les devants par des contre-attaques et plusieurs parades de leur gardiens (3-5, 5ème minute). Leur supériorité s’accentue les minutes suivantes. Ils mènent désormais 5 à 8, à la 9ème minute.

Après 10 minutes de jeu, le constat est clair. La défense française n’est pas présente, contrairement à Andreas Wolff qui est à 50% d’arrêt (5/10).

Nikola Karatic obtient un pénalty, mais Kentin Mahé ne parvient pas à le convertir face à A. Wolff (13ème minute). Une minute plus tard, Dylan Nahi est exclu deux minutes. Vincent Gérard, pas dans son match, cède sa place à Rémi Desbonnet. Ce dernier encaisse, dès son entrée, deux buts, coup sur coup.

Au quart d’heure de jeu, mené de 4 buts (7-11), Guillaume Gille pose le premier temps mort de la partie.

Suite à cela, le doyen de l’équipe de France obtient deux nouveaux jets de 7 mètres. Mevyn Richardson fait son entrée sur le terrain et marque le huitième et neuvième but des Français.

La machine française se remet alors en route et inflige un 4-0 aux Allemands. Les Bleus reviennent à égalité (11-11).

Par conséquent, le sélectionneur allemand prend un temps mort (19ème minute). Les Allemands doutent et perdent plusieurs ballons, profitables aux Bleus.

Côté gardiens, toujours aucun arrêt français.

Elohim Prandi est, à son tour, sanctionné d’un 2 minutes. A la fin de sa pénalité, c’est Johannes Golla, pivot allemand, qui sort 2 minutes.

Rémi Desbonnet effectue la première parade française à la 28ème minute (14-15). Il enchaine sur la contre-attaque allemande suivante.

Le fils Richardson marque le but de l’égalisation juste avant le buzzer de la mi-temps (16-16). Les Bleus rentrent aux vestiaires en ayant sauvé les meubles. Les portes de la demi-finale sont encore loin, gardées par Andreas Wolff.

Mariane LECLERCQ

Retrouvez nous sur :

A lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Autres Handball