Nous suivre sur

Autres Handball

Hand/EDF (f) – Une deuxième victoire aux forceps pour les Bleues

Après une fin de mi-temps facile pour nos françaises, la reprise fut tout autre.

La deuxième période commence par des pertes de balles dans chaque équipe, mais seule l’Allemagne arrive à mettre à profit ces erreurs adverses. Malgré une interception de Chloé Valentini, ce n’est qu’au bout de quatre minutes que Kalidiatou Niakaté marque le premier but de la France après la pause (19-16). Cette même joueuse, aidée de ses coéquipières, arrête un tir allemand et ralentie leur progression. C’est ensuite Floriane André (remplace Laura Glauser) qui fait de même dans ses cages. Même si côté défense la France à l’air de se remettre sur le bon chemin, côté attaque elle continue d’enchaîner les échecs avec un nouveau tir sur le poteau.

A la 36ème minute, Alina Grijseels sort en boitant suite à un contact genou contre genou.

Leurs adversaires reviennent à 20 – 19. Depuis le début de la deuxième mi-temps, les Allemandes sont largement devant (2-6) et les Bleues en grande difficulté. Olivier Krumbholz décide alors de poser son deuxième temps mort du match (39ème minute). Cette pause ne sera pas efficace. Elle se solde par un arrêt de la défense allemande et un tir non cadré de Tamara Horacek qui venait de faire son entrée.
41ème minute, Katharina Filter fait son deuxième arrêt du match. Quelques secondes plus tard, A. Grijseels revient sur le terrain mais le bras levé des arbitres oblige les Allemandes à tirer. F. André arrête ce tir, Emily Bolk réussit à récupérer la balle et enfin égaliser (20-20). Les Bleues ne retrouvent pas leur aisance de première période et continuent de faire des erreurs. Lre Allemandes reprennent confiance et marquent sur un Kung Fu (20-21).

Huit minutes après leur dernier but, A. Toublanc arrive enfin à débloquer le compteur français.

La jeune gardienne des Teicolores permet aux Françaises de ne pas sombrer avec un arrêt sur jet de 7 mètres, à la 46ème minute. Ce stop relance nos championnes olympiques qui reprennent confiance et marquent de nouveau (O. Odondo 22-22 / L. Granier 23-23). Suite à cette relance, le sélectionneur allemand décide de poser un temps mort (49ème minute). Un nouveau 7 mètres en faveur des Allemandes les fait repasser devant et elles prennent une petite marge. Dix actions se sont enchaînées sur le terrain de Nancy, avec à la clé la même fin pour les deux équipes, que un arrêt ou un but. C’est finalement un arrêt de F. André et un tir à la hanche de Grace Zaadi qui vont mettre fin à cette séquence (27-27). Les Bleues reviennent dans le match et passent même devant suite à un 2 minutes de Emily Bölk, auteur de 8 buts, et un jet de 7 mètres transformé par Alicia Toublanc (100% de réussite).

Sur cette fin de match, les joueuses de Henk Groener sont en difficulté en attaque mais parviennent à marquer sur pénalty face à Floriane André, puis à Laura Glauser, entrée spécialement pour l’occasion. Pauletta Foppa marque à la 58ème minute le 28ème but de l’équipe de France, mais semblait fatiguée et pas en pleine possession de ses moyens lors de cette deuxième mi-temps avec des tirs non cadrés et des balles perdues.

C’est Laura Flippes qui marque le dernier but de la rencontre qui se termine sur un arrêt de chaque gardienne.

Finalement, la France gagne 30 à 29 dans la douleur avant de débuter l’Euro 2022.

Mariane LECLERCQ

Retrouvez nous sur :

A lire aussi :

Management Hôtelier International de Luxe | CMH

Ecole supérieure de design ESDAC | ESDAC

L'école des sportifs de haut niveau | SER

École de management sportif | AMOS

A découvrir

Plus d'infos dans la rubrique Autres Handball